Blog SEO : Qu’est-ce que c’est et Comment Optimiser votre Blog pour les Moteurs de Recherche ?

Blog SEO : Qu’est-ce que c’est et Comment Optimiser votre Blog pour les Moteurs de Recherche ?

La rédaction et la publication de contenu est la clé du lancement d’un blog. Cependant, pour le développer, vous devez attirer davantage de lecteurs.

La mise en œuvre des meilleures pratiques en matière de SEO (Search Engine Optimization) pour les blogs peut vous aider à augmenter le trafic de recherche organique, à élargir votre audience et à améliorer le classement de votre blog dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Dans cet article, nous expliquerons ce qu’est le SEO d’un blog, pourquoi il est essentiel et ce que vous pouvez faire pour réussir votre SEO.

Le SEO des blogs est la pratique qui consiste à rédiger et à optimiser le contenu d’un blog pour qu’il soit mieux classé dans les moteurs de recherche. Il s’agit notamment d’améliorer l’architecture du site, les méta-descriptions, la vitesse des pages et les liens hypertextes. Cela permettra de stimuler les performances du site internet, d’améliorer l’expérience de l’utilisateur et d’augmenter le trafic sur le blog.

Tuto Vidéo – Optimiser votre Blog pour le Référencement

Découvrez dans ce guide complet de L’Académie Hostinger quelles pratiques de SEO utiliser pour classer votre blog tout en haut des résultats Google :

Souscrire Pour plus de vidéos éducatives ! L'Académie Hostinger

Pourquoi le SEO des blogs est-il important ?

Des études montrent que le premier résultat organique sur Google Search obtient un taux de clics (CTR) de 43,32 % en moyenne, tandis que la dixième position n’obtient que 3,11 %. De plus, environ 90 % des utilisateurs ne prennent pas la peine de dépasser la première page des résultats de recherche.

Ces résultats montrent clairement que l’amélioration du SEO des blogs accroît la visibilité d’un site sur les moteurs de recherche et contribue à attirer de nouveaux publics.

Voici d’autres avantages cruciaux de la création d’un contenu adapté au SEO:

  • Renforcer la crédibilité. La production d’un contenu de qualité, bien documenté et répondant directement aux questions des utilisateurs, facilitera le développement de l’autorité de votre blog.
  • Améliorer l’expérience de l’utilisateur. En garantissant un site internet navigable et convivial, vous augmentez la probabilité que les visiteurs reviennent et recommandent votre blog à d’autres.
  • Réduire les taux de rebond. Créez un contenu utile, attrayant et facile à comprendre, afin que les lecteurs restent plus longtemps sur votre page de blog.

Comment optimiser votre blog pour le SEO

Pour vous aider à améliorer le classement de votre blog et à augmenter le trafic de recherche, nous allons partager les 15 meilleurs conseils de référencement de blog, de la planification du contenu à la mise en place de pages d’erreur personnalisées.

1. Effectuer une recherche par mots-clés

Avant de transformer une idée de blog en contenu réel, la recherche de mots-clés permet de jeter les bases de votre stratégie de contenu.

Pour rédiger un article de blog favorable au SEO, il faut comprendre ce que le public cible recherche sur les moteurs de recherche. Cela vous aidera à cibler et à mettre en évidence les mots-clés pertinents dans votre contenu.

Les gens tapent des mots-clés pour trouver des réponses en ligne. Par exemple, ils peuvent taper « comment faire un gâteau ». Si vous optimisez le contenu de votre blog en fonction de ces mots-clés cibles exacts, vous aurez plus de chances de générer des clics.

De plus, en effectuant une recherche par mot-clé, vous pouvez obtenir des informations sur les tendances en matière de marketing et d’industrie. Cela vous aidera à générer un contenu pertinent avec un potentiel de trafic élevé.

Conseil d'expert

Comment choisir des mots-clés qui généreront du trafic :
1. Déterminez le créneau et les objectifs de votre site internet. Réfléchissez à des sujets pertinents pour votre blog et à l’objectif que vous souhaitez atteindre avec votre contenu.
2. Faites un brainstorming et dressez une liste de mots-clés de base dans ce créneau.
3. Utilisez des outils gratuits de recherche de mots clés pour trouver des mots clés plus proches et vérifiez des paramètres tels que le volume de recherche, la difficulté des mots clés et la saisonnalité.
4. Supprimez de la liste les mots-clés dont le volume de recherche est faible ou nul.

Editor

Domantas G.

Responsable du Marketing Organique

Voici quelques excellents outils gratuits de recherche de mots-clés qui sont populaires auprès des experts en SEO :

Résultat de Google Trend pour le mot-clé "football".

Conseil d'expert

Il est bon d’analyser les sites des concurrents lors de la recherche de mots-clés.

Si vous êtes en concurrence avec des sites web bien établis, pensez à vous concentrer sur les mots-clés à longue traîne, qui sont des expressions de mots-clés spécifiques ciblant les utilisateurs avec des requêtes de niche.

Contrairement aux mots-clés génériques, ceux-ci ont tendance à avoir un volume de recherche et une difficulté de mots-clés plus faibles. Il est plus facile de se classer pour ces mots-clés car la concurrence est moindre.

Par ailleurs, si vous disposez d’un compte Google Ads, vérifiez le taux de paiement au clic pour certains termes de recherche. Ceux dont les taux sont plus élevés sont généralement plus difficiles à classer dans la recherche organique.

Editor

Domantas G.

Responsable du Marketing Organique

2. Attribuer un mot-clé à chaque article de blog

Après avoir compilé les mots-clés cibles, sélectionnez un mot-clé par article de blog et centrez le contenu autour de ce mot-clé.

Un mot-clé ciblé est le mot-clé principal pour lequel votre contenu sera classé dans les SERP. Ainsi, lorsque les utilisateurs tapent ce terme de recherche particulier, ils sont en mesure de trouver votre blog.

Il est essentiel d’attribuer un mot-clé principal à chaque article de blog, car tenter de couvrir plusieurs mots-clés avec différents sujets à la fois ne fera qu’embrouiller les moteurs de recherche et les lecteurs.

En outre, les articles de blog contenant trop de mots-clés risquent d’avoir un flux non naturel, ce qui se traduira par une expérience négative pour l’utilisateur et nuira peut-être au classement du site.

Pour trouver le bon mot-clé pour un article de blog, réfléchissez à la requête de recherche la plus pertinente pour le contenu. Analysez ensuite les intentions de recherche du public cible. Si vous ne tenez pas compte de cet aspect, les utilisateurs risquent de rechercher des articles de blogs de concurrents qui correspondent mieux à leurs attentes.

Pour vérifier l’intention d’un mot-clé, il suffit d’effectuer une recherche sur le mot-clé et de déterminer si le résultat est :

  • Informationnel. Les utilisateurs veulent en savoir plus sur un sujet. Par exemple, « qu’est-ce que le SEO ? ».
  • Navigationnel. Les utilisateurs veulent trouver un site web spécifique. Par exemple, « site web du magazine Forbes ».
  • Transactionnel. Les utilisateurs souhaitent acheter un produit ou un service spécifique. Par exemple, « meilleur hébergement web rapide ».
  • Commercial. Les utilisateurs veulent faire des recherches sur un produit avant de l’acheter. Par exemple, « avantages de la machine à café ».

Conseil d'expert

Évaluez les types de pages que vous voyez en haut des résultats de recherche Google. S’agit-il principalement de pages de produits, d’articles de blog informatifs ou de vidéos ?
Ils indiquent tous ce que Google suppose être l’intention de recherche d’une requête. Utilisez ces informations pour choisir le bon format d’article de blog pour chaque mot-clé ciblé.

Editor

Domantas G.

Responsable du Marketing Organique

3. Inclure votre mot-clé dans le titre

Le titre de l’article de blog, ou balise H1, est le texte le plus important et le premier élément que les utilisateurs verront sur votre page. En tant que tel, il doit expliquer rapidement de quoi il s’agit.

Le fait de placer votre mot-clé principal dans le titre de l’article de blog et de la page peut améliorer le classement de votre site. Il aide les robots des moteurs de recherche à déterminer rapidement le sujet de l’article, ce qui accélère l’indexation.

Par conséquent, lorsque les utilisateurs effectuent une recherche, Google signale votre contenu comme étant pertinent et l’affiche dans les résultats de recherche.

Un titre clair permet également de gérer les attentes des lecteurs et de leur montrer comment le contenu répondra à leur intention de recherche. Évitez les phrases « clickbait » qui n’ont aucun rapport avec le contenu, car elles sèment la confusion dans les moteurs de recherche et peuvent nuire au classement de votre site.

Pour optimiser davantage vos articles de blog, ne négligez pas les sous-titres. En plus de diviser les sections, les balises H2 et H3 sont d’excellents endroits pour inclure des mots-clés cibles tout en évitant le bourrage de mots-clés.

Conseil d'expert

Un bon titre est tout ce qui est éducatif et suscite la curiosité, comme un « comment faire » ou une « étape par étape ». Je regarderais également ce qui est classé dans les résultats de recherche pour avoir une idée des titres qui plaisent aux internautes et de la direction à prendre.

Editor

Neil P.

Expert en marketing digital et entrepreneur

4. Rédiger un titre et une description méta captivants

Étant donné que de nombreux sites concurrents créent du contenu sur le même sujet, il est essentiel de rédiger un méta titre et une méta description convaincants afin de se démarquer dans Google Search et d’attirer les clics.

Les moteurs de recherche les lisent pour déterminer la pertinence d’une page par rapport à une requête de recherche avant de la classer en conséquence. La méta-description et le méta-titre sont des métadonnées dans le code HTML qui fournissent un contexte à chaque article.

Contrairement au titre de la page, la balise title est incluse dans la section <head> du code HTML. Alors que le titre de la page n’apparaît que sur la page web elle-même, la balise title est affichée dans les résultats de recherche et les onglets du navigateur.

Titre méta pour le tutoriel Hostinger : Qu'est-ce que le SEO ?

En revanche, la méta-description présente un bref résumé de la page web. Il informe les utilisateurs de ce qu’ils obtiendront en cliquant sur la page.

Les moteurs de recherche génèrent automatiquement un extrait de méta-description à partir des 160 premiers caractères d’un article de blog. Toutefois, nous vous recommandons de rédiger votre propre méta-description afin d’améliorer le SEO de votre blog.

Gardez les facteurs suivants à l’esprit lorsque vous ajoutez une méta description et un méta titre:

  • Soyez aussi précis et concis que possible.
  • Respectez une limite de 50 à 60 caractères pour le méta titre et de 50 à 160 caractères pour le méta description. Utilisez des outils tels que MRS Digital pour vérifier si vos balises méta ont atteint une longueur optimale.
  • Inclure le mot-clé principal.
  • Ajoutez une phrase d’appel à l’action comme « en savoir plus ».
  • Expliquez les avantages de la lecture de l’article de blog.
  • Veillez à ce qu’il soit pertinent par rapport au contenu.
  • Rendez-le unique.

Si vous gérez un site WordPress, envisagez d’utiliser un plugin de SEO WordPress comme YoastSEO. Il est doté d’outils intégrés pour aider les utilisateurs à générer des méta-descriptions et des titres adaptés au référencement.

5. Utiliser des URL Evergreen 

Les permaliens sont des URL propres et lisibles qui restent inchangés même lorsque vous mettez à jour la page avec un nouveau contenu. En plus de contribuer à la clarté de la structure du site, un permalien aide le contenu à maintenir son classement au fil du temps.

Étant donné que les moteurs de recherche évaluent les URL pour déterminer si une page web est pertinente par rapport à une requête de recherche, votre URL doit toujours refléter le contenu du blog et être évolutif.

Si vous n’utilisez pas d’URL permanente, vous devez en définir une nouvelle chaque fois que vous ajoutez ou supprimez des éléments de la page. Il en résultera une perte de trafic et d’engagement par rapport à l’URL précédente. Il s’agit de likes, de partages, de signets et de liens entrants.

Un permalien permanent garantit la pertinence car il n’inclut pas d’informations spécifiques telles que des dates, des noms d’auteurs ou des éléments de liste.

Par exemple, notre article « 35 Produits Tendance à Vendre sur son Site E-commerce en 2024 » inclut à la fois le nombre d’articles et l’année dans le titre. Pour éviter de modifier l’URL à chaque fois que l’un des deux facteurs change, nous utilisons ce permalien :

/tutoriels/produits-tendances-a-vendre

Au lieu de :

/tutoriels/35-produits-trendances-a-vendre-en-2024

La plupart des plateformes de blogs comme WordPress génèrent automatiquement des URL en fonction du titre du blog et de l’article. Toutefois, il est préférable de créer votre propre lien permanent personnalisé afin de garantir qu’il est toujours d’actualité.

Veillez à ce qu’elles soient courtes et directes afin d’aider les moteurs de recherche à comprendre votre message par rapport à la requête. Utilisez des termes simples et incluez le mot-clé principal.

Conseil d'expert

Lors de la création d’un permalien, l’idéal est que le nom de l’article soit placé juste après votre nom de domaine. Évitez également d’ajouter des chaînes de caractères et des chiffres aléatoires afin d’obtenir une URL adaptée au SEO.

Editor

Domantas G.

Responsable du Marketing Organique

6. Optimiser pour les appareils mobiles

Étant donné qu’environ 58 % du trafic des sites web dans le monde provient d’appareils mobiles, il est indispensable de veiller à ce que votre blog soit réactif.

Pour que votre site soit mobile friendly, il faut que la navigation soit transparente et que le texte, les boutons et les images s’affichent correctement sur un écran plus petit. Nous vous recommandons d’utiliser une conception réactive qui adapte automatiquement le contenu du blog et d’autres éléments du site à différents appareils. En outre, il s’agit d’un élément essentiel de la création d’un site internet adapté au référencement, qui influence directement la manière dont les moteurs de recherche évaluent et classent votre site.

L’utilisation d’un design réactif facilite la navigation et le partage entre les différents appareils. C’est l’idéal, car il n’est pas nécessaire d’avoir deux URL distinctes pour les versions mobile et de bureau. De cette façon, vous n’avez pas à diviser les backlinks entre deux URL, ce qui peut nuire à votre classement.

Le fait d’avoir un site adapté aux mobiles signifie également que votre blog sera probablement mieux classé, car Google donne la priorité aux sites Web réactifs.

7. Optimiser les images

Si l’ajout de graphiques améliore l’aspect visuel d’un blog et rompt les longs paragraphes, des images mal optimisées peuvent nuire à l’expérience des utilisateurs. Les grandes images occupent également plus d’espace sur votre site, ce qui augmente l’utilisation du serveur et ralentit le temps de chargement.

C’est pourquoi l’optimisation des images est un facteur clé pour améliorer le SEO des blogs. Il s’agit de réduire la taille des images sans en compromettre la qualité. Cela stimule les performances du site web et améliore ses chances d’obtenir un meilleur classement dans les SERP.

Voici quelques techniques d’optimisation d’images à essayer :

  • Sélectionnez le format de fichier approprié. Par exemple, utilisez un fichier JPG pour les photos et les formats PNG ou SVG pour les logos et les illustrations.
  • Compression de l’image. La compression des images réduit l’utilisation de la bande passante, améliorant ainsi la vitesse de chargement des pages.
  • Utiliser la mise en cache des images . Stockez les fichiers images localement sur un serveur proxy ou dans la mémoire cache du navigateur pour les récupérer plus rapidement.
  • Ajoutez un texte alt descriptif. En plus d’aider les moteurs de recherche à explorer et à indexer votre blog, les textes alt aident les lecteurs d’écran à décrire les images aux utilisateurs malvoyants. Cela permet d’améliorer l’accessibilité du site et l’expérience de l’utilisateur.

Conseil de pro

Lorsque vous créez des textes alt pour les images de votre blog, soyez descriptif et spécifique. Évitez les phrases de remplissage telles que « image de… », tenez-vous en à un maximum de 125 caractères et incluez des mots-clés ciblés chaque fois que possible.

Nous vous recommandons également d’utiliser des outils tels que Cloudinary pour analyser la façon dont la taille, la qualité et le format de vos images existantes affectent les performances de votre site.

Cloudinary, un outil d'analyse d'images de sites web

8. Réduire le taux de rebond

Le taux de rebond est un indicateur de l’engagement des utilisateurs sur votre site. Il est calculé en fonction du nombre de visiteurs qui quittent le site après avoir visité une page. C’est également un indicateur de la pertinence du contenu de votre site pour les utilisateurs, ce qui influe considérablement sur le référencement.

Il est essentiel de réduire les taux de rebond pour améliorer le classement de votre blog et, en fin de compte, pour obtenir davantage de trafic sur les moteurs de recherche.

Un bon taux de rebond se situe entre 26% et 40%, tandis qu’un taux de rebond élevé se situe entre 56% et 70%. Pour mesurer le taux de rebond de votre blog, consultez les données de Google Analytics.

Page d'accueil de Google Analytics

En outre, voici quelques questions à garder à l’esprit pour réduire le taux de rebond de votre blog :

  • Le contenu répond-il à l’intention de recherche ?
  • La conception du site web est-elle visuellement attrayante ?
  • Le texte est-il lisible ?
  • Le blog est-il facile à parcourir ?
  • Le site se charge-t-il rapidement ?
  • Le site est-il adapté à différents appareils ?
  • Est-il exempt d’erreurs ?

Si vous répondez par l’affirmative à ces questions, vous êtes sur la bonne voie pour garantir une expérience utilisateur optimale et réduire les taux de rebond. Si ce n’est pas le cas, procédez à un audit de votre site et identifiez les éléments qui peuvent être améliorés afin d’encourager l’engagement des utilisateurs.

Les snippets en vedette sont de courts résumés de contenu qui apparaissent en haut des résultats de recherche. Google extrait des extraits de pages web pour fournir des réponses rapides aux requêtes de recherche. Les sites web qui peuvent capturer les featured snippets se distinguent dans les résultats de recherche et sont considérés comme une autorité.

Les featured snippets se présentent sous différentes formes, telles que les paragraphes, les vidéos et les listes de snippets.

Les meilleurs hébergeurs Web de 2024 résultat google

Lorsque vous créez du contenu, identifiez les possibilités d’obtenir un extrait de page (featured snippet). Ciblez des mots-clés basés sur des questions comme « quoi », « qui », « où » et « comment » pour augmenter vos chances d’obtenir un extrait. Ensuite, incluez la requête de recherche dans l’en-tête si possible.

Veillez à ce que le contenu soit utile, informatif et qu’il réponde directement à l’intention de recherche. Vos réponses ne doivent pas dépasser 50 à 60 mots et vous devez les présenter le plus tôt possible. Cela aidera les robots d’indexation à l’identifier plus rapidement, ce qui les rendra plus susceptibles de l’inclure dans un extrait vedette.

Un autre conseil est de formater votre contenu en conséquence. Il s’agit de le diviser en puces, en tableaux ou en étapes claires. Pour les articles, résumer les éléments peut augmenter les chances de capturer un extrait.

Pensez également à découper les paragraphes avec des éléments visuels pertinents, car Google met souvent en évidence les images et les extraits vidéo associés à des mots-clés pertinents.

10. Ajouter le balisage Schema

Le balisage Schema est une donnée structurée qui fournit un contexte supplémentaire à vos articles de blog. Il aide les moteurs de recherche à mieux comprendre le contenu, ce qui facilite l’exploration et l’indexation.

De plus, l’ajout de balises de schéma à vos articles de blog les aide à obtenir des rich snippets. Ils améliorent la visibilité de l’article de blog, attirant davantage de trafic de recherche et améliorant le taux de clics.

Par exemple, si vous tenez un blog de cuisine, l’ajout d’un schéma de recette à un article de blog sur la cuisson des spaghettis peut améliorer la façon dont il apparaît dans les résultats de recherche. Google affichera alors des résultats enrichis comprenant des évaluations, une estimation du temps de cuisson, des commentaires et d’autres recettes apparentées.

Rich snippet pour le mot-clé "recette spaghetti"

Outre les recettes, les autres types de balisage du schéma comprennent les données sur les entreprises locales, les critiques de livres, les listes de films, les événements et les pages de produits.

Lorsque vous ajoutez des balises de schéma aux articles et aux pages, vous pouvez le faire manuellement ou à l’aide d’un plugin.

Nous recommandons d’installer des plugins tels que Schema, Schema and Structured Data for WP et AMP, ou All in One SEO pour faciliter le processus sans nécessiter de codage.

Conseil de pro

Pour tester l’éligibilité de votre page existante aux résultats enrichis, vous pouvez utiliser l’outil de test des résultats enrichis de Google.

11. Mettre en œuvre une stratégie de liens internes

La création de liens est un facteur clé du SEO. Il s’agit d’acquérir des liens retour d’autres sites web afin d’augmenter le trafic organique et l’autorité du site.

Outre la création de backlinks de qualité, vous devez disposer d’une stratégie de liens internes efficace qui vous permettra de maximiser le potentiel de votre blog.

Les liens internes sont des liens vers d’autres articles de blog ou différentes pages de votre propre site. Il est utile pour hiérarchiser les informations et donner un contexte à vos articles.

L’existence d’un réseau de liens internes aide également les moteurs de recherche à mieux comprendre la structure du site et facilite la navigation des utilisateurs.

Par exemple, supposons que vous teniez un blog de voyage et que vous souhaitiez rédiger un article sur une destination de voyage. Si vous avez déjà écrit un article de blog approfondi sur un pays figurant dans cet article, veillez à renvoyer à cette page. Ainsi, les utilisateurs peuvent découvrir davantage d’informations sur la destination de voyage et rester plus longtemps sur le site.

Lorsque vous créez un lien vers d’autres pages, utilisez un texte d’ancrage qui donne aux utilisateurs une idée de ce qu’ils trouveront. Un bon texte d’ancrage doit correspondre exactement ou partiellement à l’URL de la page cible.

Par exemple, « Conseils SEO WordPress » correspond exactement à l’URL /tutoriels/conseils-seo-wordpress.

En revanche, une correspondance partielle peut être une variante de ce mot-clé, telle que « conseils SEO » ou « SEO WordPress ».

Article de Hostinger Tutoriels sur les conseils de SEO de WordPress

Notez que vous devez éviter les textes d’ancrage génériques tels que « cliquez ici » ou « consultez ce lien ». Ce type de texte d’ancrage risque de dérouter les utilisateurs et les moteurs de recherche car il ne fournit aucun contexte à la page cible.

Conseil d'expert

Si je travaille sur un nouveau site web ou sur l’optimisation d’un site existant, je commencerai par les liens internes et la structure générale du site.
J’utilise généralement Google Sheets pour noter toutes les catégories et pages possibles du site web et essayer de planifier les catégories dont il pourrait avoir besoin. Je sais ainsi quelle structure de liens internes choisir.
Par exemple, si je travaille sur un site web dont je sais qu’il comportera trois catégories principales, j’inclurai probablement les noms de ces catégories dans mes permaliens afin de créer des silos.

Editor

Domantas G.

Responsable du Marketing Organique

12. Mise à jour du contenu existant

La mise à jour du contenu existant est tout aussi importante que la création de nouveaux contenus pour maintenir l’engagement et l’intérêt du public.

Contrairement aux nouveaux articles de blog, le contenu retravaillé a déjà un certain degré d’autorité, ce qui facilite son classement dans les SERP.

En outre, la refonte d’un contenu obsolète est également une excellente occasion d’optimiser le SEO du blog sur la page. Par exemple, modifier la mise en forme, restreindre l’intention de recherche, ajouter des liens internes et externes et insérer des éléments visuels personnalisés pour améliorer chaque article de blog.

Lorsque vous évaluez le contenu de votre blog, vérifiez toutes les statistiques et les informations sur les produits pour vous assurer qu’elles sont toujours pertinentes. Examinez les articles de blog qui incluent les tendances ou les mises à jour du secteur, car elles sont les plus susceptibles d’évoluer. Ensuite, supprimez les informations obsolètes et révisez le contenu en conséquence.

Gardez à l’esprit qu’il est bon de conserver la même URL malgré la mise à jour du contenu. Si vous souhaitez changer votre URL pour une URL permanente, n’oubliez pas de créer des redirections afin d’éviter les pages d’erreur, qui peuvent nuire au classement du blog.

Conseil d'expert

En règle générale, il n’est pas nécessaire d’effectuer une mise à jour plus d’une fois par mois si vous voulez voir si les modifications ont amélioré votre classement ou non.
Cependant, si le sujet change continuellement, vous pouvez le mettre à jour une fois par semaine, voire plusieurs fois par jour.
Par exemple, si vous écrivez sur les actions, votre page peut changer une centaine de fois par jour en raison de la fluctuation des cours.

Editor

Neil P.

Expert en marketing digital et entrepreneur

13. Suivre les performances d’un site web à l’aide d’un outil

Lors de l’élaboration d’une stratégie SEO efficace des blogs, le suivi des performances du site web est une étape importante. Le maintien d’un blog à chargement rapide est essentiel à son succès, car 53 % des utilisateurs mobiles abandonnent un site qui se charge en plus de trois secondes.

Par ailleurs, Google considère depuis longtemps la vitesse des pages comme un facteur de classement. Entre deux contenus identiques, le site dont la vitesse de page est la plus rapide sera probablement mieux classé.

Pour tester la vitesse d’un site web, nous vous recommandons d’utiliser des outils tels que GTmetrix.

GTmetrix : Quelle est la vitesse de chargement de votre site web ?

Il suffit de copier et de coller l’URL de votre site pour obtenir une analyse des performances et des fondamentaux du web. L’outil identifie également les problèmes liés au site web et fournit des recommandations exploitables pour l’optimisation du site.

En surveillant les performances du blog, vous pouvez identifier les domaines à améliorer et résoudre les problèmes en conséquence.

14. Créer un plan du site et un fichier Robots.txt

Pour aider les robots des moteurs de recherche à indexer votre blog, celui-ci doit comporter deux éléments.

Le premier est un plan du site (sitemap), qui répertorie toutes les pages web d’un domaine. Il fournit des informations sur l’emplacement des pages, leur fréquence de mise à jour et leur pertinence par rapport à d’autres pages. En lisant le plan du site, les moteurs de recherche peuvent rapidement comprendre la structure du site.

En revanche, un fichier robots.txt indique aux robots des moteurs de recherche quelles URL doivent ou ne doivent pas être explorées. Ce fichier empêche l’indexation des pages inutiles, comme les fichiers de ressources ou les pages de pièces jointes, ce qui minimise les requêtes du robot d’exploration au serveur.

La génération d’un sitemap et d’un fichier robots.txt peut être effectuée manuellement à l’aide de n’importe quel éditeur de texte. Cependant, pour les blogs ayant plus de dix URL, nous recommandons d’utiliser un plugin SEO pour automatiser et rationaliser l’ensemble du processus.

All in One SEO et Yoast SEO sont des plugins WordPress SEO populaires qui permettent aux utilisateurs de créer des sitemaps et de modifier leurs fichiers robots.txt en toute simplicité.

All in One SEO : Le meilleur outil et plugin WordPress pour le référencement

Une fois que vos fichiers sitemap et robots.txt sont prêts, n’oubliez pas de les soumettre à Google Search Console pour qu’ils soient indexés.

15. Créer des pages 404 personnalisées

De temps en temps, les utilisateurs peuvent se tromper dans la saisie de l’URL de votre site web. Comme la page demandée n’existe pas, votre domaine les redirigera vers une page d’erreur 404.

Automatiquement, le navigateur propose aux utilisateurs une page d’erreur HTML par défaut, visuellement peu attrayante et peu conviviale. Ces pages d’erreur n’aident pas non plus les visiteurs à revenir à la page d’accueil du site web, ce qui fait qu’ils ne reviendront probablement pas.

Pour limiter la perte de trafic, il est préférable de créer une page d’erreur 404 personnalisée pour votre blog. Vous pouvez ainsi concevoir la page d’erreur de manière à créer un message clair expliquant pourquoi la page demandée ne peut être trouvée.

Lorsque vous créez une page 404 personnalisée, fournissez des liens pertinents vers des pages similaires afin d’aider les utilisateurs à poursuivre leur session et à trouver ce qu’ils recherchent. Cela augmente la probabilité que les utilisateurs restent sur votre site, ce qui réduit le taux de rebond.

La page d’erreur 404 personnalisée de TripAdvisor en est un bon exemple. En plus de fournir des liens internes alternatifs pour réengager les utilisateurs dans l’entonnoir des ventes, elle utilise un message original pour expliquer pourquoi la page n’est pas disponible – tout en conservant son image de marque.

La page d'erreur personnalisée de TripAdvisor

Conclusion

Étant donné qu’un meilleur classement dans les moteurs de recherche est essentiel pour attirer plus de lecteurs, il est nécessaire de faire des efforts pour améliorer le SEO de votre blog.

Pour optimiser le contenu des blogs afin d’obtenir un meilleur classement dans les SERP, les propriétaires de sites doivent créer des articles de blog de haute qualité, offrir une bonne expérience aux utilisateurs et garantir des performances optimales du site web.

Dans cet article sur les conseils de SEO des blogs, vous avez appris qu’il est bon de s’assurer de la pertinence du contenu en effectuant une recherche par mot-clé et en attribuant un mot-clé principal à chaque nouvel article de blog. En outre, rédigez un titre et une méta-description attrayants pour inciter les utilisateurs à cliquer sur votre site.

Ensuite, accélérez l’indexation du site en créant un sitemap et un fichier robots.txt. En outre, il faut mettre en œuvre des stratégies de création de liens pour améliorer l’architecture du site. En outre, n’oubliez pas d’optimiser votre blog pour les appareils mobiles, qui génèrent aujourd’hui plus de la moitié du trafic sur les sites web.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de mettre en œuvre toutes ces pratiques immédiatement, le fait de disposer d’une liste de contrôle et d’un plan de référencement réalisables vous donnera les outils nécessaires pour accroître le trafic de votre blog.

Author
L'auteur

Chaimaa Chakir

Chaimaa est une spécialiste du référencement et du markting de contenu chez Hostinger. Elle est passionnée par le marketing digital et la technologie. Elle espère aider les gens à résoudre leurs problèmes et à réussir en ligne. Chaimaa est une cinéphile qui adore les chats et l'analyse des films.