Qu’est-ce qu’un CMS (Content Management System) ?

Qu’est-ce qu’un CMS (Content Management System) ?

Un système de gestion de contenu (CMS) est une application logicielle qui fonctionne dans un navigateur. Il fournit aux utilisateurs une interface utilisateur graphique qui leur permet de créer et de gérer un site Web sans avoir à le coder par eux même.

Avec un CMS, vous pouvez personnaliser la conception de votre site Web en téléchargeant et en modifiant des modèles et des extensions préétablis. Certaines de ses fonctions comprennent également la gestion et la modification du contenu, le stockage des images et la création de pages Web.

De nombreux systèmes de gestion de contenu sont disponibles sur le Web, chacun ayant ses forces et ses faiblesses. Examinons les plus populaires pour trouver l’option la plus adaptée à vos besoins.

Pour comprendre le fonctionnement d’un système de gestion de contenu, vous devez d’abord savoir ce qu’est un site Web et comment en construire un à partir de zéro.

Un site Web se compose de deux parties principales : le front-end et le back-end. Le front-end est la partie que l’utilisateur final voit dans son navigateur, comme les articles de blog, les galeries et les vidéos. Il comprend les langages de balisage standard appelés HTML, le langage de feuille de style CSS et le JavaScript.

Le back-end, quant à lui, comprend la base de données et les fonctionnalités d’un site Web. Les différents langages de programmation utilisés pour sa construction sont PHP, Python, Ruby et Java.

Pour que votre site soit visible sur le web, vous devez également télécharger manuellement tout le contenu de votre site sur un serveur web.

La base de données du serveur web stockera votre contenu et le fera passer du back-end au front-end chaque fois qu’un utilisateur accédera à votre site.

Un système de gestion de contenu vous permet de rationaliser ces processus. En plus d’éliminer le besoin de coder, un système de gestion de contenu facilite également le téléchargement du contenu.

L’éditeur de contenu convivial vous permet de créer des contenus tels que des articles et des pages sans aucun problème. Outre les fichiers texte tels que les documents .PDF, le logiciel d’édition de contenu vous permet également d’organiser des pages Web, des images, des vidéos, des textes et des fichiers audio, entre autres types de fichiers différents.

La plupart des logiciels CMS vous offrent également une interface qui vous permet de contrôler les révisions. Vous pouvez également l’utiliser pour configurer les paramètres de votre site Web et définir des systèmes de permission. L’ensemble du processus est adapté aux débutants et ne nécessite aucune connaissance technique.

N’oubliez pas qu’un système de gestion de contenu est différent d’un système de gestion de contenu d’entreprise (ECM). L’ECM se concentre davantage sur la gestion des documents et les processus liés à l’entreprise, comme la numérisation des documents papier pour une meilleure organisation, sécurité et traçabilité.

Application de gestion de contenu (CMA) et application de diffusion de contenu (CDA)

Un système de gestion de contenu contient deux éléments essentiels : l’application de gestion de contenu (CMA) et l’application de diffusion de contenu (CDA).

La CMA gère l’entrée du contenu du site, permettant aux utilisateurs d’ajouter, de gérer et de modifier le contenu avec facilité. L’interface du logiciel CMS est généralement dotée d’un éditeur WYSIWYG (what-you-see-is-what-you-get) qui peut être utilisé pour la création et la publication du contenu du site.

Pendant ce temps, le CDA sert de back-end au logiciel CMS. Le CDA stocke et gère le contenu que les propriétaires du site saisissent via le CMA et le publie pour qu’il soit visible par les visiteurs du site. Toutes les modifications apportées à vos pages Web passent par cette partie du CMS.

Plugins, extensions et thèmes

Par défaut, les systèmes de gestion de contenu vous permettent de créer des articles et des pages et de modifier la conception générale de votre site Web. Des fonctionnalités supplémentaires telles que l’optimisation des moteurs de recherche (SEO), les fonctions de recherche, la sécurité et d’autres personnalisations sont disponibles via des extensions telles que les plugins et les thèmes.

Une extension ou un plugin est un composant logiciel qui comporte une fonctionnalité spécifique. Son ajout à un site Web permet d’étendre ses capacités ou d’intégrer le système du site à un service tiers.

La plupart des plateformes CMS ont leur propre répertoire d’extensions ou de plugins. Par exemple, WordPress propose des milliers de plugins gratuits dans son répertoire officiel de plugins. Certains CMS vous permettent également de les acheter sur des marchés de plugins tiers comme CodeCanyon et Mojo Marketplace.

Quant à la modification de l’apparence de votre site Web, vous pouvez le faire en installant un thème. Il s’agit d’un ensemble de fichiers de modèles qui fournissent à un site une interface visuelle cohérente sans affecter ses fonctionnalités de base.

N’oubliez pas qu’un thème s’adresse généralement à une niche spécifique en termes de conception et de fonctions. Toutefois, vous pouvez éditer les fichiers pour ajouter ou supprimer certains éléments visuels et graphiques et modifier la palette de couleurs.

Comme les plugins, les thèmes peuvent être téléchargés via le répertoire de thèmes du CMS ou sur des marchés tiers.

Le processus d’installation de ces deux composants est relativement simple. Leur configuration et leur modification peuvent nécessiter quelques connaissances techniques de base, mais elles sont plus faciles à apprendre que d’apprendre à coder.

Systèmes de gestion de contenu populaires

Comme chaque plateforme CMS cible des besoins différents, il est essentiel de déterminer vos objectifs pour le résultat final. Voici quelques-unes des plates-formes de systèmes de gestion de contenu Web (WCMS) les plus populaires à prendre en considération.

WordPress.org

Wordpress

Alimentant 39,5 % d’Internet, WordPress est le système de gestion de contenu Web le plus populaire sur le marché aujourd’hui. Ce CMS gratuit et auto-hébergé a commencé comme une plateforme de publication de blog, ce qui lui a permis de disposer d’outils de gestion de contenu robustes.

WordPress peut s’adapter à tous les types de sites Web, des boutiques e-commerce aux sites d’apprentissage, en passant par les simples portfolios.

Il est livré avec une collection massive de plugins et de thèmes qui sont relativement faciles à configurer. Pour cette raison, WordPress est très polyvalent et évolutif.

En tant que plateforme open-source, WordPress dispose d’une grande communauté et de nombreux forums. Les propriétaires de sites Web peuvent se connecter avec d’autres utilisateurs de WordPress ou se référer aux sites Web det tutoriels WordPress pour obtenir de l’aide.

Cela est particulièrement bénéfique pour les débutants, car la courbe d’apprentissage de WordPress est très raide.

Drupal

Drupal

Drupal est l’un des systèmes de gestion de contenu Web les plus puissants du marché. De grandes entreprises et des entités gouvernementales comme la NASA, Tesla, Sony Music et Nokia l’utilisent pour gérer leur contenu Web en ligne.

Drupal se caractérise par un excellent temps de chargement des pages et des outils de sécurité avancés. Il est également fourni avec des modules intégrés, vous permettant d’intégrer votre site Web avec des outils d’analyse populaires, ainsi que des fonctions de marketing et d’e-commerce.

Cela dit, vous devez posséder des compétences de base en codage pour créer un site Web avec Drupal. Cette plateforme CMS est conçue pour les professionnels, les débutants peuvent donc trouver son interface beaucoup plus compliquée que celle de WordPress.

PrestaShop

Prestashop

PrestaShop est un système de gestion de contenu de plus en plus populaire pour les petites et moyennes entreprises d’e-commerce.

L’un des avantages de l’utilisation de ce logiciel CMS est la simplicité du processus d’accueil et l’accès à des outils d’e-commerce conviviaux, qui permettent aux utilisateurs de tous niveaux de compétences de créer une boutique en ligne professionnelle.

En plus d’être facile à utiliser, PrestaShop prend également en charge plusieurs devises et langues. Des outils de référencement sont également disponibles pour améliorer le classement de votre boutique sur les SERPs.

Cependant, l’évolutivité limitée de Prestashop ne convient pas aux entreprises à grande échelle. Vous devrez acheter des modules et des modèles premium pour faire évoluer votre boutique.

Magento

Magento

Magento est une plateforme d’e-commerce populaire pour les boutiques en ligne de moyenne et grande envergure. Samsung, Nike et Ford sont quelques-unes des nombreuses grandes entreprises qui utilisent Magento en raison de son évolutivité et de ses options de personnalisation avancées.

Magento existe en deux versions – open-source et Commerce. La version gratuite et open-source est dotée de nombreuses fonctionnalités, comme la vente globale, la fonctionnalité de recherche sur les sites et la gestion de catalogues.

Pour accéder aux fonctions et au support premium, vous devez acheter la version Commerce de Magento, dont le coût dépend de vos besoins individuels.

Joomla !

Joomla !

Joomla ! est un autre excellent système de gestion de contenu open-source. Comme WordPress, Joomla prend en charge tous les types de sites Web, qu’ils soient destinés à un usage personnel ou professionnel.

L’un de ses principaux avantages est que vous pouvez gérer le contenu dans des parties distinctes, ce qui est idéal pour les sites Web comportant plusieurs types de contenu. Les fonctions de révision de Joomla vous permettent également de modifier les fichiers en toute sécurité.

Étant donné que Joomla nécessite certaines connaissances techniques, il convient davantage aux développeurs et aux utilisateurs expérimentés en matière de développement web.

Avantages et inconvénients de l’utilisation des CMS

Malgré sa facilité d’utilisation et l’abondance de ses fonctionnalités, l’utilisation d’un système de gestion de contenu présente également quelques inconvénients. Voici les avantages et les inconvénients de l’utilisation d’un système de gestion de contenu Web (WCMS) pour créer et gérer votre site.

Avantages :

  • Facilité d’utilisation – il n’est pas nécessaire de savoir coder pour utiliser un CMS. Vous pouvez également bénéficier d’une assistance pour les extensions et les modèles si vous choisissez les options premium.
  • Rentabilité – la plupart des plateformes CMS sont gratuites et proposent des extensions et des modèles gratuits.
  • Hautement évolutif – l’installation d’extensions et de plugins ajoutera de nouvelles fonctionnalités à votre site Web, ce qui le rendra plus facile à modifier si nécessaire. De nombreuses options sont disponibles dans les annuaires officiels et sur les sites Web tiers.
  • Fonctionnalité de gestion des utilisateurs – chaque système de gestion de contenu vous permet de définir différents rôles et privilèges pour les utilisateurs au sein du site.

Bien documenté – une documentation en ligne, des pages de FAQ, des descriptions d’extensions et de modèles, des didacticiels et des vidéos sont disponibles pour aider les débutants à se lancer.

Inconvénients :

  • Risques de sécurité – ne pas mettre à jour régulièrement les extensions et les modèles peut créer des vulnérabilités que les pirates peuvent exploiter. C’est pourquoi les pirates ont tendance à cibler le plus souvent les sites Web alimentés par des CMS.
  • Référencement minimal – certaines plateformes CMS peuvent fournir certains outils de référencement, mais votre site Web nécessitera toujours une optimisation manuelle des moteurs de recherche et des extensions supplémentaires pour grimper dans les SERPs.
  • Flexibilité limitée – la mise en œuvre de fonctionnalités spécifiques dans certains CMS sera difficile sans avoir de connaissances techniques ou sans engager un développeur.

Comment choisir le bon Content management system 

Comme chaque système de gestion de contenu présente des forces et des faiblesses différentes, il est essentiel de choisir celui qui convient le mieux à votre projet.

Voici plusieurs facteurs à prendre en compte lors du choix d’une plateforme CMS :

  • Type de site Web – assurez-vous que le CMS que vous avez choisi est doté de tous les outils nécessaires pour prendre en charge votre type de site Web. Par exemple, WordPress est le meilleur pour créer des blogs, tandis que Magento est idéal pour développer des sites d’e-commerce.
  • Coût – si l’utilisation de la plupart des systèmes de gestion de contenu est gratuite, ils ont tendance à vendre des fonctionnalités supplémentaires sous forme de produits individuels. Vérifiez si le coût global correspond à votre budget.
  • Évolutivité – choisir un CMS doté d’un vaste répertoire d’extensions et de modèles vous offre davantage d’options lors de la création de votre site Web. Vérifiez également les exigences en matière de serveur des extensions que vous souhaitez utiliser.
  • SEO – le CMS que vous avez choisi doit être capable d’optimiser vos pages Web pour les robots des moteurs de recherche.
  • Marketing – la capacité de mener des actions de marketing par courriel et sur les médias sociaux contribue également à stimuler vos efforts de référencement.
  • Sécurité – assurez-vous que les fonctions de sécurité intégrées du CMS sont à jour et capables d’anticiper tous les types de logiciels malveillants.

Consultez notre liste des meilleures plateformes CMS pour vous aider à démarrer.

Comment utiliser un CMS

Avant d’utiliser un CMS, vous devez d’abord obtenir un hébergement web – un service qui vous permet de stocker tout le contenu, les fichiers et les bases de données nécessaires à votre site web.
Assurez-vous que le fournisseur d’hébergement prend en charge le CMS que vous avez choisi. Par exemple, les plans d’hébergement WordPress de Hostinger sont conçus spécifiquement pour les sites Web WordPress. N’hésitez pas à consulter les différentes options d’hébergement web CMS de Hostinger et à choisir celle qui convient le mieux à votre plateforme CMS.

L’étape suivante consiste à enregistrer un nom de domaine. Certains fournisseurs d’hébergement, comme Hostinger, incluent un domaine gratuit dans la plupart de leurs plans d’hébergement. Vous pouvez également en enregistrer un via un bureau d’enregistrement de domaines.

Une fois que vous avez obtenu votre hébergement et votre domaine, il est temps de configurer le CMS à partir de votre compte d’hébergement. La plupart des hébergeurs proposent aux utilisateurs des configurations de CMS en un clic pour simplifier ce processus.

Lorsque le CMS est opérationnel, vous pouvez accéder au panneau de contrôle sous le nom de domaine enregistré pour commencer à personnaliser votre site Web et à ajouter du contenu.

Conclusion

Un système de gestion de contenu (CMS) permet de créer et de gérer un site Web professionnel sans aucune connaissance en programmation et à un coût minimal.

Outre son prix avantageux, le principal attrait d’un CMS est sa capacité de personnalisation. Grâce aux modèles et aux extensions préétablis, vous pouvez choisir le design et les fonctionnalités qui répondent le mieux à vos besoins.

Si les plateformes CMS que nous avons mentionnées ne conviennent pas à votre site Web, voici d’autres options à considérer :

  • Squarespace – un CMS axé sur l’e-commerce avec des applications mobiles pour vous aider à gérer le contenu en déplacement.
  • Ghost – un CMS sans tête où son référentiel de contenu est séparé de la couche de présentation.
  • Webflow – un WCMS avec des tonnes d’options de personnalisation et d’excellentes fonctionnalités de gestion des formats, idéal pour les designers et les agences.

Essayez-les et faites-nous savoir quelle plateforme CMS vous avez choisie.

Author
L'auteur

Roua Krimi

Passionnée par la technologie et le marketing, Roua est passée d'une carrière de localisatrice à celle d'une professionnelle du référencement. Pendant son temps libre, elle aime apprendre de nouvelles langues. Roua parle l'anglais, l'arabe, le français, le turc et l'allemand et apprend le chinois.