Comment Installer et Utiliser WP-CLI Pour Gérer son Site WordPress

WordPress est l’un des systèmes de gestion de contenu les plus conviviaux grâce à son interface d’administration intuitive. Que vous soyez un débutant ou un développeur, la gestion d’un site WordPress à partir du panneau d’administration est plutôt facile.

Cependant, il existe une autre façon de gérer un site WordPress. Cette méthode consiste à utiliser l’interface de ligne de commande de WordPress ou WP-CLI. Cet outil permet aux administrateurs de gérer leurs sites Web à l’aide de commandes simples plutôt que de naviguer dans le panneau d’administration.

Ce tutoriel explique ce qu’est WP-CLI, comment l’installer et y accéder, et présente les commandes WP-CLI courantes.

Qu’est-ce que WP-CLI ?

WP-CLI est un outil qui vous permet de gérer votre site WordPress via une interface en ligne de commande. Vous pouvez exécuter des tâches telles que l’installation de plugins, la mise à jour de WordPress et l’activation de thèmes.

Le plus grand avantage de WP-CLI est le gain de temps qu’il vous apporte lors de la configuration des sites WordPress. Par exemple, vous pouvez utiliser une commande pour installer plusieurs plugins à la fois sur un environnement WordPress multisite.

Certaines commandes WP-CLI vous permettent également d’effectuer des tâches non prises en charge par le panneau d’administration de WordPress. Par exemple, vous pouvez générer des articles en masse et effectuer des recherches et des remplacements de base de données.

WP-CLI v2

L’équipe de développement de WP-CLI met régulièrement à jour cet outil pour corriger les problèmes, ajouter de nouvelles commandes et s’assurer qu’il soit conforme à la dernière version de PHP. La dernière version est WP-CLI v2, la plus récente étant la 2.6.0.

WP-CLI v2 a les exigences minimales suivantes :

  • PHP 5.6 ou supérieur.
  • WordPress 3.7 ou supérieur.
  • Environnement de type UNIX. Seule une prise en charge limitée est disponible sous Windows.

Important ! Bien que vous puissiez installer WP-CLI sur des versions plus anciennes de PHP et de WordPress, nous vous recommandons d’utiliser les dernières versions pour éviter les problèmes de sécurité.

Comment installer WP-CLI

Vous pouvez installer l’outil WP-CLI sur un serveur privé virtuel (VPS) ou un système Linux local. Avant de procéder, assurez-vous néanmoins que votre environnement Linux, PHP et WordPress remplisse les conditions minimales requises.

Voici les étapes d’installation de WP-CLI. Tout d’abord, téléchargez le fichier wp-cli.phar et installez-le sur votre serveur :

1. Téléchargez le fichier WP-CLI Phar en utilisant cette commande :

curl -O https://raw.githubusercontent.com/wp-cli/builds/gh-pages/phar/wp-cli.phar

2. Vérifiez que le téléchargement du paquet d’installation est fini en utilisant cette commande :

php wp-cli.phar --info

3. Rendez le fichier wp-cli.phar exécutable à l’aide de cette commande :

chmod +x wp-cli.phar

4. Pour finaliser l’installation, déplacez tout vers l’emplacement final.

sudo mv wp-cli.phar /usr/local/bin/wp

Une fois que vous avez installé WP-CLI, vous pouvez commencer à travailler avec votre contenu et vos fichiers WordPress via l’outil de ligne de commande.

La dernière version de WP-CLI est déjà installée sur les plans d’hébergement mutualisé Premium ou supérieur de Hostinger et sur le plan WordPress Starter ou supérieur. Elle est accessible en utilisant l’accès SSH du compte d’hébergement.

Les principes de base des commandes de WP-CLI

WP-CLI est un outil simple si vous êtes déjà familiarisé avec l’environnement de ligne de commande. C’est souvent une solution plus rapide que d’aller dans le panneau d’administration de WordPress et de cliquer sur diverses options.

Par défaut, WP-CLI est livré avec de nombreuses commandes intégrées. Vous pouvez en ajouter d’autres en créant des commandes personnalisées ou en installant des plugins WordPress qui prennent en charge WP-CLI. Pour jeter un coup d’œil à la liste des outils compatibles avec WP-CLI, lisez le manuel officiel de WordPress.

Jetons maintenant un coup d’œil aux commandes fondamentales de WP-CLI :

Comment vérifier la version de WP-CLI

Utilisez la commande suivante pour vérifier rapidement la version de WP-CLI :

wp cli version

Vous devriez voir la sortie suivante :

WP-CLI 2.6.0

Vous pouvez également utiliser la commande suivante pour obtenir plus d’informations sur votre serveur et la configuration de WordPress, y compris les informations PHP et MySQL :

wp –info

Vous devriez voir la sortie suivante et trouver la version de WP-CLI sur la dernière ligne.

PHP binary:     /opt/alt/php81/usr/bin/php
PHP version:    8.1.0
php.ini used:   /opt/alt/php81/etc/php.ini
MySQL binary:   /usr/bin/mysql
MySQL version:  mysql  Ver 15.1 Distrib 10.5.12-MariaDB, for Linux (x86_64) using readline 5.1
SQL modes:
WP-CLI root dir:        phar://wp-cli.phar/vendor/wp-cli/wp-cli
WP-CLI vendor dir:      phar://wp-cli.phar/vendor
WP_CLI phar path:       /home/website
WP-CLI packages dir:
WP-CLI global config:
WP-CLI project config:
WP-CLI version: 2.6.0

Important ! La sortie réelle peut différer en fonction de votre chemin d’installation, de PHP et de la version de WP-CLI.

Si vous devez mettre à jour WP-CLI, utilisez la commande suivante :

wp cli update

Comment accéder à la liste des commandes WP-CLI et à la documentation d’aide

WP-CLI dispose d’une documentation intégrée qui contient des informations de base sur les commandes. Entrez la commande suivante pour ouvrir la documentation :

wp help

Vous devriez voir la sortie comme suit :

NAME

  wp

DESCRIPTION

  Manage WordPress through the command-line.

SYNOPSIS

  wp <command>

SUBCOMMANDS

  cache                 Adds, removes, fetches, and flushes the WP Object Cache object.
  cap                   Adds, removes, and lists capabilities of a user role.
  cli                   Reviews current WP-CLI info, checks for updates, or views defined aliases.
  comment               Creates, updates, deletes, and moderates comments.
  config                Generates and reads the wp-config.php file.
  core                  Downloads, installs, updates, and manages a WordPress installation.
.....

Pour quitter la page d’aide, appuyez sur la touche Q.

En savoir plus sur une commande spécifique

Vous pouvez accéder à une page d’aide distincte pour chaque commande en utilisant les sous-commandes répertoriées sur la sortie de wp help. Par exemple, entrez ce qui suit pour voir plus de détails sur la commande comment :

wp help comment 

Voici la sortie de cette commande :

NAME
  wp comment
DESCRIPTION
  Manage comments.
SYNOPSIS
  wp comment <command>
SUBCOMMANDS
  approve        Approve a comment.
  count          Count comments, on whole blog or on a given post.
  create         Create a new comment.
  delete         Delete a comment.
  exists         Verify whether a comment exists.
  generate       Generate some number of new dummy comments.
.....

Vous pouvez également consulter la page d’aide des sous-commandes. Par exemple, voici la commande pour voir la page d’aide de la sous-commande count :

wp help comment count

Commandes générales de WP-CLI

Maintenant que nous avons vu les les bases de WP-CLI, examinons les commandes WP-CLI générales pour effectuer les tâches quotidiennes de WordPress.

Comment installer WordPress via WP-CLI

La première étape de l’installation de WordPress consiste à créer une base de données MySQL. Si vous travaillez sur une machine VPS ou VPS local, assurez-vous que MySQL soit installé sur votre machine Ubuntu ou CentOS.

Avec Hostinger, vous pouvez créer une base de données MySQL dans hPanel via Hébergement -> Gérer -> Bases de données -> Bases de données MySQL.

Vous pouvez également suivre les étapes suivantes pour créer une nouvelle base de données MySQL avec WP-CLI :

1. Connectez-vous à MySQL en tant que root pour créer un nouvel utilisateur.

mysql -u root -p

2. Ajoutez un utilisateur et une base de données en saisissant ces lignes une par une :

CREATE USER ‘username’;
CREATE DATABASE ‘databasename’;

N’oubliez pas de modifier les valeurs ci-dessus à votre convenance.

3. Accordez toutes les autorisations à l’utilisateur pour modifier la base de données.

GRANT ALL PRIVILEGES ON databasename.* TO ‘username’ IDENTIFIED BY ‘yourpassword’;

4. Une fois cela fait, déconnectez-vous de MySQL en tapant :

Quit

Reprenons l’installation de WordPress. Vous devez aller dans le répertoire public_html car c’est là que les fichiers de votre site web doivent résider. Pour voir le répertoire actuel, entrez :

pwd

Au cas où vous ne seriez pas dans public_html, vous devrez vous déplacer en conséquence :

cd /home/username/public_html

Important ! Vous devez d’abord vous rendre dans le dossier public_html pour accéder à votre site Web et le gérer à l’aide de l’interface de ligne de commande de WordPress .

Une fois que vous êtes dans le répertoire public_html, suivez ces étapes :

1. Téléchargez la dernière version du noyau WordPress en exécutant la commande suivante :

wp core download

2. Saisissez la commande wp config create pour ajouter les informations d’identification de la base de données MySQL à WordPress :

wp config create --dbname=wordpress --dbuser=user --dbpass=password --dbhost=localhost --dbprefix=wp_

N’oubliez pas de remplacer les valeurs par défaut par les détails de votre base de données.

3. Utilisez la commande wp core install pour ajouter ces détails et terminer l’installation de WordPress :

wp core install --url=yourdomain.com --title=Site_Title --admin_user=admin_username --admin_password=admin_password --admin_email=your@email.com

N’oubliez pas de remplacer les valeurs par défaut par vos informations d’identification. Une fois l’installation terminée, vous devriez voir la sortie suivante :

Success: WordPress installed successfully.

Comment installer et gérer les thèmes WordPress via WP-CLI

La commande wp theme vous permet d’installer et de gérer des thèmes WordPress via WP-CLI.

Commençons par lister les thèmes installés à l’aide de cette commande :

wp theme list

Voici un exemple de sortie de la commande :

+------------------+----------+-----------+---------+
| name             | status   | update    | version |
+------------------+----------+-----------+---------+
| astra            | inactive | available | 3.9.2   |
| twentytwenty     | inactive | none      | 2.0     |
| twentytwentyone  | inactive | none      | 1.6     |
| twentytwentytwo  | active   | none      | 1.2     |
+------------------+----------+-----------+---------+

D’après le statut, nous pouvons voir que le thème actif est Twenty Twenty-Two. Vous pouvez changer le thème actif en utilisant la commande wp theme activate suivie du nom du thème.

Par exemple, utilisez la commande suivante pour changer le thème actif en Astra.

wp theme activate astra

Voici la sortie de la commande :

Success: Switched to 'Astra' theme.

Vous pouvez également utiliser WP-CLI pour rechercher de nouveaux thèmes dans le répertoire de thèmes de WordPress. Dans cet exemple, nous aimerions rechercher des thèmes prenant en charge Bootstrap :

wp theme search bootstrap

Vous devriez voir une sortie similaire à ce qui suit :

Success: Showing 10 of 630 themes.
+-----------------------+-----------------------+--------+
| name                  | slug                  | rating |
+-----------------------+-----------------------+--------+
| Bootstrap Fitness     | bootstrap-fitness     | 0      |
| Bootstrap Coach       | bootstrap-coach       | 0      |
| The Bootstrap Blog    | the-bootstrap-blog    | 100    |
| Bootstrap Photography | bootstrap-photography | 0      |
| Bootstrap Blog        | bootstrap-blog        | 40     |
| BPT Bootstrap         | bpt-bootstrap         | 74     |
| Bootstrap Basic4      | bootstrap-basic4      | 90     |
| Flat Bootstrap        | flat-bootstrap        | 100    |
| Bootstrap Basic       | bootstrap-basic       | 100    |
| Arvada                | arvada                | 0      |
+-----------------------+-----------------------+--------+

Bien qu’il n’y ait pas d’aide visuelle pour vous aider à choisir un thème, vous pouvez vous référer à la liste d’évaluation disponible. Par exemple, le thème The Bootstrap Blog de la liste a une note de 100. Pour l’installer et l’activer, utilisez cette commande :

wp theme install the-bootstrap-blog --activate

Si vous souhaitez voir d’autres sous-commandes de wp theme, exécutez simplement la commande sans aucune sous-commande. Vous devriez voir la sortie suivante :

usage: wp theme activate <theme>
   or: wp theme auto-updates <command>
   or: wp theme delete [<theme>...] [--all] [--force]
   or: wp theme disable <theme> [--network]
   or: wp theme enable <theme> [--network] [--activate]
.....

Comment installer et gérer les plugins WordPress via WP-CLI

Vous pouvez installer et gérer les plugins WordPress via WP-CLI. Pour lister tous les plugins actuellement installés, entrez :

wp plugin list

Voici un exemple de sortie :

+----------------------+----------+-----------+---------+
| name                 | status   | update    | version |
+----------------------+----------+-----------+---------+
| all-in-one-seo-pack  | active   | none      | 4.2.4   |
| create-block-theme   | inactive | none      | 1.1.3   |
| gutenberg            | active   | available | 14.0.2  |
| hello                | inactive | none      | 1.7.2   |
| wp-reset             | active   | none      | 1.95    |
+----------------------+----------+-----------+---------+

Pour activer un plugin inactif, utilisez la commande wp plugin activate suivie du nom du plugin. Par exemple :

wp plugin activate create-block-theme

Pour ajouter d’autres plugins, effectuez une recherche dans le répertoire des plugins de WordPress à l’aide de la commande wp plugin search. Par exemple, utilisez la commande suivante pour trouver les plugins du cache WordPress :

wp plugin search cache

Attendez-vous à un résultat similaire à celui-ci :

Success: Showing 10 of 1010 plugins.
+--------------------------------+--------------------------+--------+
| name                           | slug                     | rating |
+--------------------------------+--------------------------+--------+
| LiteSpeed Cache                | litespeed-cache          | 96     |
| W3 Total Cache                 | w3-total-cache           | 88     |
| WP Fastest Cache               | wp-fastest-cache         | 98     |
| WP Super Cache                 | wp-super-cache           | 86     |
| Redis Object Cache             | redis-cache              | 94     |
| SiteGround Optimizer           | sg-cachepress            | 86     |
| Autoptimize                    | autoptimize              | 94     |
+--------------------------------+--------------------------+--------+

Disons que vous souhaitiez installer et activer le plugin WordPress LiteSpeed Cache de la liste ci-dessus. Utilisez la commande wp plugin install suivie du nom du plugin et de l’option -activate.

wp plugin install litespeed-cache --activate

Vous pouvez également supprimer des plugins à l’aide de la commande wp plugin delete. Par exemple :

wp plugin delete litespeed-cache

Tout comme pour les thèmes, vous pouvez exécuter la commande wp plugin seule pour voir la liste des sous-commandes disponibles.

Comment mettre à jour WordPress via WP-CLI

La mise à jour de WordPress avec WP-CLI est un processus en deux étapes, car vous devez mettre à jour les fichiers WordPress ainsi que la base de données.

1. Commencez par mettre à jour les fichiers WordPress :

wp core update

Une fois la mise à jour terminée, vous verrez ceci :

Success: WordPress updated successfully.

2. Exécutez la commande ci-dessous pour vérifier s’il est nécessaire de mettre à jour la base de données vers la version requise :

wp core update-db

3. Une fois la mise à jour terminée, vérifiez la version de votre WordPress à l’aide de cette commande :

wp core version

Vous pouvez également mettre à jour les thèmes et plugins WordPress installés.

Exécutez cette commande pour mettre à jour les thèmes :

wp theme update --all

De même, exécutez cette commande pour mettre à jour les plugins :

wp plugin update --all

Notez que le paramètre -all est utilisé pour mettre à jour tous les thèmes ou plugins installés. Vous pouvez le changer pour un thème ou un plugin spécifique en remplaçant -all par le nom du thème ou du plugin.

Comment changer l’URL de WordPress via WP-CLI

WordPress vous permet de modifier les URL d’accueil et de site via le tableau de bord. Cela dit, vous pouvez aussi modifier ces paramètres à l’aide de la commande wp option update.

Pour modifier l’adresse d’accueil, exécutez la commande suivante :

wp option update home ‘http://example.com’

Vous devriez voir ce résultat :

Success: Updated 'home' option.

Vous pouvez modifier l’URL du site en utilisant la même commande. Tout ce que vous avez à faire est de remplacer l’option home par l’URL du site.

wp option update siteurl ‘http://example.com’

Vous devriez voir ce résultat :

Success: Updated 'siteurl' option.

Comment réinstaller le noyau WordPress via WP-CLI

Vous pouvez utiliser la même commande d’installation de WordPress pour réinstaller le logiciel de base.

Cependant, vous devrez utiliser l’option -skip-content pour télécharger WordPress sans les thèmes et plugins par défaut et l’option -force pour écraser les fichiers existants.

Avec ces options, le nouveau noyau WordPress remplacera l’installation actuelle, mais les thèmes et plugins existants seront conservés :

wp core download --skip-content --force

Une fois l’installation terminée, vous devriez voir la sortie suivante :

Success: WordPress downloaded.

Comment gérer le contenu via WP-CLI

WP-CLI vous permet de gérer le contenu par le biais de la ligne de commande. Bien que ce ne soit pas la méthode de gestion de contenu la plus pratique, elle peut être utile pour les tâches que vous ne pouvez pas effectuer sur le panneau d’administration de WordPress, comme la création d’articles en masse.

Articles

WP-CLI fournit plusieurs façons de gérer le contenu. Bien qu’il ne soit pas très confortable d’écrire des articles sur le terminal, apprenons à le faire.

Pour voir la liste de tous les articles, utilisez la commande suivante :

wp post list

Voici un exemple de sortie :

+----+--------------+-------------+---------------------+-------------+
| ID | post_title   | post_name   | post_date           | post_status |
+----+--------------+-------------+---------------------+-------------+
| 1  | Hello world! | hello-world | 2022-09-08 03:39:33 | publish     |
+----+--------------+-------------+---------------------+-------------+

Dans l’exemple ci-dessus, l’ID due l’article Hello world! est 1. Nous pouvons supprimer l’article avec cette commande :

wp post delete 1

Voici le résultat :

Success: Trashed post 1.

Pour créer un nouveau article, utilisez cette commande :

wp post create --post_status=publish --post_title="This Post Was Created With WP-CLI" --edit

Cette commande ouvrira l’éditeur de texte Vim. Saisissez le contenu dans l’éditeur de texte, puis quittez Vim en tapant :wq et en appuyant sur Entrée. Vous devriez voir la sortie suivante contenant l’ID de l’article :

Success: Created post 10.

Si vous avez un brouillon de contenu au format de fichier TXT dans le répertoire, vous pouvez créer un nouveau article en l’important directement depuis ce fichier à l’aide de cette commande :

wp post create ./post.txt --post_title='Sample Post' --post_status=publish

Enfin, vous pouvez générer plusieurs articles dans WP-CLI à l’aide d’une seule commande. Cette fonctionnalité est utile pour tester comment votre site WordPress fonctionnera avec de nombreux articles. Pour générer 10 articles, entrez cette commande :

wp post generate --count=10

Médias

Vous pouvez automatiser le processus d’importation d’images avec WP-CLI. Par exemple, utilisez la commande suivante pour importer toutes les images du dossier images_for_site :

wp media import images-for-site/*

Vous verrez cette sortie :

Imported file 'images-for-site/image-1.jpg' as attachment ID 25.
Imported file 'images-for-site/image-2.jpg' as attachment ID 26.
Success: Imported 2 of 2 items.

Comment exporter/importer WordPress via WP-CLI

Vous pouvez facilement exporter ou importer du contenu d’une installation WordPress à une autre en utilisant WP-CLI.

Pour exporter les articles, les termes, les auteurs, les commentaires et les pièces jointes vers un fichier XML, entrez la commande ci-dessous :

wp export

Le fichier XML devrait maintenant être disponible dans votre dossier public_html. Il est habituellement nommé nomdevotresiteweb.wordpress.2022-06-06.000.xml, la date figurant sur le nom du fichier représentant la date d’exportation.

Pour importer le fichier XML dans une installation WordPress, installez et activez le plugin WordPress Importer à l’aide de cette commande :

wp plugin install wordpress-importer --activate

Une fois l’installation du plugin terminée, procédez à l’importation. Créez un nouvel auteur en utilisant le paramètre -authors :

wp import hostingertutorials.wordpress.2020-03-06.000.xml --authors=create

Voici un exemple de sortie :

Success: Finished importing from 'website.wordpress.2022-09-13.000.xml' file.
<p>All done. <a href="http://yourdomain.com/wp-admin/">Have fun!</a></p><p>Remember to update the passwords and roles of imported users.</p>

Comment gérer la base de données via WP-CLI

WP-CLI vous permet d’exécuter des requêtes SQL normales avec la commande wp db query. Par exemple, pour voir tous les utilisateurs enregistrés de WordPress, entrez :

wp db query "SELECT user_login,ID FROM wp_users;"

Voici un exemple de sortie :

+------------+----+
| user_login | ID |
+------------+----+
| user       | 1  |
+------------+----+

Vous pouvez exécuter d’autres opérations utiles comme les exportations. Cette commande va générer un fichier dump SQL de votre base de données WordPress :

wp db export

Attendez-vous à une sortie similaire à :

Success: Exported to 'user_wordpress-2022-09-13-3c44b24.sql'.

Pour importer un fichier SQL dans une base de données WordPress, utilisez cette commande :

wp db import filename.sql

Voici un exemple de sortie :

Success: Imported from 'filename.sql'.

Comment rechercher et remplacer avec WP-CLI

Parfois, vous devrez remplacer certaines chaînes de caractères dans la base de données, comme les URL du site, après avoir migré un site WordPress. Bien qu’une requête SQL ou un plugin de base de données puisse effectuer cette tâche, WP-CLI vous permet également de l’exécuter avec la commande WP-CLI search-replace.

Nous vous recommandons de faire un essai avant la recherche et le remplacement réels en utilisant le paramètre -dry-run. Ainsi vous saurez combien de remplacements doivent être effectués.

Par exemple, vous avez peut-être changé le domaine du site Web de website.net à website.com et vous voulez remplacer les URL dans la base de données. Utilisez cette commande pour effectuer un essai pour la recherche et le remplacement :

wp search-replace --dry-run 'website.net' 'website.com'

Cela affichera la liste des tables de la base de données et les remplacements à effectuer :

+------------------+-----------------------+--------------+------+
| Table            | Column                | Replacements | Type |
+------------------+-----------------------+--------------+------+
| wp_options       | option_name           | 0            | SQL  |
| wp_options       | option_value          | 2            | PHP  |
| wp_options       | autoload              | 0            | SQL  |
| wp_postmeta      | meta_key              | 0            | SQL  |
| wp_postmeta      | meta_value            | 0            | PHP  |
| wp_posts         | post_content          | 3            | SQL  |
| wp_posts         | post_title            | 0            | SQL  |
| wp_posts         | post_excerpt          | 0            | SQL  |
| wp_posts         | post_status           | 0            | SQL  |
| wp_posts         | post_content_filtered | 0            | SQL  |
| wp_posts         | guid                  | 22           | SQL  |
+------------------+-----------------------+--------------+------+
Success: 27 replacements to be made.

Pour effectuer la recherche et le remplacement réels à l’aide de WP-CLI, supprimez le paramètre -dry-run.

wp search-replace 'website.net' 'website.com'

Cela affichera une liste de tables de base de données similaire à celle de l’exécution test, mais avec le message suivant à la fin :

Success: Made 14 replacements.

Conclusion

WP-CLI vous permet de gérer des sites WordPress. La gestion de WordPress à l’aide d’outils en ligne de commande peut être plus efficace en termes de temps car vous n’aurez pas besoin de naviguer dans le tableau de bord juste pour effectuer une tâche.

De plus, la capacité de WP-CLI à effectuer plusieurs tâches à l’aide d’une seule commande et à exécuter des fonctions non disponibles dans le tableau de bord de WordPress en fait un excellent outil pour rationaliser votre flux de travail et améliorer votre productivité.

Nous espérons que cet article vous aidera à comprendre les bases de WP-CLI. Pour explorer davantage de commandes consultez la documentation officielle de WP-CLI.

Questions fréquentes à propos de WP-CLI

Dans cette section, nous répondrons aux questions courantes sur cet outil WordPress.

Qu’est-ce que WP-CLI ?

WP-CLI est un outil open source qui permet de gérer et d’interagir avec un site WordPress via la ligne de commande. Il offre la possibilité de simplifier des tâches administratives comme le déploiement, la gestion des plugins, la gestion des mises à jour et plus encore.

Comment utiliser WP-CLI ?

Vous pouvez accéder à WP-CLI en ouvrant la ligne de commande, et en exécutant des commandes WP-CLI pour effectuer toutes sortes de tâches et maintenir le site WordPress.
WP-CLI est livré avec plusieurs commandes intégrées. Vous pouvez en ajouter d’autres en créant des commandes personnalisées ou en installant des plugins WordPress.

Puis-je utiliser WP-CLI à distance ?

Oui, vous pouvez utiliser l’outil WP-CLI à distance. 
Tout ce que vous avez à faire est de vous assurer que WP-CLI soit installé sur votre serveur et d’activer l’accès SSH.
Ensuite, utilisez n’importe quel client SSH ou terminal sur votre ordinateur pour vous connecter à votre serveur en utilisant les informations d’identification SSH.
Enfin, accédez à WP-CLI pour configurer votre site Web WordPress.

Puis-je utiliser WP-CLI avec des scripts Bash ?

Oui, tout ce que vous avez à faire est de créer le fichier de script bash à l’intérieur du répertoire public_html et d’écrire les commandes WordPress dans le fichier.
Lancez le fichier bash pour exécuter toutes les commandes écrites ensemble. Cette méthode est utile pour regrouper toutes les commandes WP-CLI dans un seul fichier et les exécuter toutes à l’aide d’une commande bash.