WordPress Multisite : Le Guide Complet Pour Créer Votre Réseau de Sites

WordPress Multisite : Le Guide Complet Pour Créer Votre Réseau de Sites

WordPress est une excellente solution, en partie parce qu’il rend l’utilisation de votre site web simple. Cependant, si vous avez plusieurs sites sous votre garde, vous allez toujours avoir du mal à jongler avec tout ce qui se passe. Vous devez planifier le contenu pour tous, rester au courant des mises à jour, répondre aux commentaires et plus encore. C’est beaucoup de travail, même pour quelqu’un avec beaucoup d’expérience avec WordPress.

Heureusement, WordPress vous offre son propre outil pour vous aider à gérer plusieurs sites internet. Il s’appelle WordPress Multisite, et vous pouvez l’activer pour vos sites qu’ils soient nouveaux ou existants. Une fois que cela est fait, vous pouvez ajouter autant de sites internet que vous le souhaitez sur votre réseau et les exécuter tous à partir d’un seul tableau de bord.

Dans cet article, nous allons parler de ce qu’est Multisite, quand l’utiliser, et quand ne pas l’utiliser. Ensuite, nous vous apprendrons à la configurer pour les sites Hostinger nouveaux et existants. Allons-y

WordPress Multisite est une fonctionnalité qui vous permet de créer et de gérer plusieurs sites web sous la même installation WordPress sur votre serveur d’hébergement. En termes simples, vous serez en mesure de gérer un réseau de sites WordPress individuels à partir d’un seul tableau de bord.

tableau de bord d'un réseau wordpress multisite.

Pourquoi créer un réseau Multisite ?

Si vous vous êtes déjà trouvé dans la position peu enviable de gérer plusieurs sites web WordPress, vous comprenez probablement comment un tel outil peut vous aider. Abordons certaines des raisons pour lesquelles Multisite est si utile :

  • Vous pouvez presque tout faire à partir d’un seul tableau de bord. Conserver les identifiants de plusieurs sites web et passer de l’un à l’autre peut être frustrant et long. Avec Multisite, il suffit de garder une trace d’un seul ensemble d’identifiants pour tout gérer sur une seule et unique installation WordPress.
  • Vous pouvez publier de nouveaux contenus pour vos sites internet. Multisite vous permet d’accéder au même éditeur WordPress que vous avez toujours utilisé et de l’utiliser pour publier de nouveaux contenus pour l’une de vos pages.
  • Il vous permet de gérer des thèmes et des plugins pour l’ensemble du réseau. En tant qu’administrateur multisite, vous pouvez choisir les thèmes et les plugins disponibles pour votre réseau. Si vous n’êtes pas le seul à travailler sur une page particulière, vous apprécierez que vos collaborateurs ne puissent simplement configurer n’importe quel plugin qu’ils souhaitent, par exemple. Rien ne se passe dans votre réseau sans votre approbation !
  • La gestion des utilisateurs à l’échelle du réseau est simplifiée. Enfin, Multisite vous permet également d’ajouter de nouveaux utilisateurs à votre réseau et de définir ses rôles. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’accéder au tableau de bord individuel de chaque site pour ajouter des collaborateurs ou examiner les niveaux d’autorisation.
  • Les mises à jour de WordPress sont plus faciles à gérer. En tant qu’administrateur multisite, vous pouvez mettre à jour tous vos sites sur la dernière version de WordPress dès qu’elle est disponible. Le processus fonctionne de la même manière que pour les sites internet individuels – vous obtenez une notification et vous pouvez mettre à jour tous vos sites ensemble chaque fois que vous le souhaitez.

Mis à part Multisite, il existe d’autres outils qui vous permettent de gérer plusieurs sites web WordPress. Par exemple, vous pouvez utiliser des services tels que ManageWP et MainWP. La principale différence entre Multisite et ces plates-formes est qu’elles vous permettent de lier des sites web à des hôtes différents. En pratique, cela signifie que vous pourriez concevoir un réseau de sites partout dans le monde.

En ce qui concerne les autres fonctionnalités, la plupart des outils dans ce domaine offrent toutes les fonctionnalités que nous avons mentionnées plus tôt. Cependant, beaucoup d’entre eux sont des services haut de gamme qui vous facturent des fonctionnalités avancées. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, mais cela signifie aussi qu’il y a aussi un temps et un lieu pour utiliser Multisite. Parlons de ce que sont certaines de ces situations.

Quand utiliser WordPress Multisite (et quand ne pas à le faire)

En termes généraux, si vous devez gérer plusieurs sites web sur une même installation WordPress, Multisite est une option solide pour vous. Cependant, abordons certains scénarios plus spécifiques qui illustrent lorsque cette solution est pratique :

  • Vous disposez d’un groupe de pages personnelles qui ne nécessitent pas d’hébergement individuel.  Si vous êtes à l’aise avec le partage d’hébergement et que vous utilisez plusieurs sites WordPress, Multisite est un choix naturel.
  • Vous devez gérer les sites web des clients.  Si vous offrez des services d’hébergement dans le cadre de vos projets de développement web, vous voudrez peut -être envisager d’inclure ces sites dans votre réseau. Bien sûr, cela dépendra de la question de savoir si vos clients veulent que vous fournissiez un support après la configuration ou non. S’ils ne le veulent pas, votre meilleur moyen est d’héberger chaque site séparément.
  • Vous créez un site internet complexe qui nécessite plusieurs sous-répertoires ou sous-domaines. WordPress Multisite vous permet d’ajouter de nouveaux sites à votre réseau à l’aide de sous-répertoires ou de sous-domaines. C’est une option parfaite pour les sites web complexes qui doivent être séparés en sections spécifiques, comme un blog WordPress et un magasin fonctionnant côte à côte.

Multisite est un outil puissant, mais qui n’est pas fait pour chaque situation. Un de ces incoinvénients par exemple est qu’il ne permet pas aux propriétaires de sites individuels d’utiliser n’importe quel plugin ou thème qu’ils souhaitent. Ce qui signifie qu’ils sont à la merci de l’admin du réseau (vous, dans ce cas). Si les personnes qui travaillent sur votre réseau ont besoin d’un accès complet aux fonctionnalités de WordPress, elles devraient probablement opter pour des configurations individuelles.

En outre, tous les sites de votre réseau partageront la même IP, en raison de la façon dont Multisite fonctionne. Ce n’est pas un problème dans la plupart des cas, mais si vous voulez une adresse unique pour chacun de vos sites, Multisite n’est pas le bon outil.

Pour mieux comprendre quand utiliser WP Multisite et quand opter pour des sites WordPress individuels, jetez un coup d’œil à la comparaison suivante des cas d’usage :

WordPress MultisiteSite WordPress Individuel
Pour les sites internet au contenu similaire ou très prochePour les sites web dont le contenu est très différent
Pour les sites web qui requièrent les mêmes plugins et fonctionnalitésPour les sites web qui ont des plugins ou des fonctionnalités et des caractéristiques uniques.
Pour les sites qui partagent les mêmes configurations serveurPour les sites ayant des configurations de serveur personnalisées
Pour les sites web localisésPour les sites internet monolingues
Pour les entreprises ou organisations ayant des sites web distincts pour chaque service ou projetPour les entreprises ou organisations qui n’ont besoin que d’un seul site
Pour un réseau de sites personnels partageant un contenu et des plugins similaires, comme des portfolios digitaux, des CV en ligne ou des blogs personnels, etc.Pour les sites personnels dont le contenu, l’objectif et les fonctionnalités sont essentiellement différents.

À ce stade, vous savez probablement si Multisite est bien adapté à vos besoins ou non. Si vous désirez le vérifier, lisez la suite pour savoir comment commencer.

Comment mettre en place un réseau Multisite pour les nouveaux sites web Hostinger (en 4 étapes)

Multisite est une fonctionnalité déjà intégrée à WordPress, mais désactivée par défaut. Cela signifie que vous devez simplement l’activer, ce que vous pouvez faire pour les sites internet existants et nouveaux. Cependant, il est souvent préférable de créer une configuration entièrement nouvelle au lieu d’utiliser un site internet existant. Le processus fonctionne de la même manière dans les deux cas, mais l’ancienne option vous permet de choisir entre l’utilisation de sous-domaines ou des sous-répertoires pour vos sites individuels. Nous en parlerons plus tard dans une minute. Pour l’instant, concentrez-vous sur ce dont vous aurez besoin pour commencer.

Ce dont vous aurez besoin

Avant de configurer un réseau Multisite, vous souhaitez vous inscrire à un hébergeur si vous ne l’avez pas encore fait. Naturellement, nous vous recommandons d’utiliser l’un de nos  plans d’hébergement partagés, qui sont entièrement optimisés pour WordPress. Le processus d’inscription est assez simple, et lorsque votre compte est prêt, vous pouvez installer WordPress en suivant ce tutoriel.

Vous aurez également besoin d’un client FTP pour compléter certaines des étapes ci-dessous. Nous vous recommandons FileZilla, et vous trouverez qu’il est assez facile d’accéder à votre site web Hostinger en l’utilisant.

Pour récapituler, voici les trois choses que vous voudrez avoir en main :

  1. Accès à un hébergeur.
  2. Une nouvelle installation de WordPress.
  3. Un client FTP – tel que FileZilla – et vos identifiants de connexion.

Une fois que ces trois éléments sont prêts, vous pouvez passer à la première étape.

Étape 1  Mettre à jour votre fichier  wp-config.php 

Nous avançons directement dans le vif du sujet, mais ne paniquez pas – le processus est plutôt simple. La première chose que vous devez faire est de localiser et d’éditer votre  fichier wp-config.php, c’est à dire là où les paramètres principaux de votre installation sont stockés.

Passons au processus étape par étape :

  1. Ouvrez votre client FTP et accédez à votre site à l’aide de vos informations de connexion.
  2. Accédez à votre répertoire racine, qui est le plus souvent appelé public_html mais peut également s’afficher sous www ou le nom de votre site.
  3. Recherchez le fichier wp-config.php et cliquez dessus avec le bouton droit de la souris.
  4. Choisissez l’option qui s’appelle View/Edit.

Cette dernière étape indique à FileZilla de télécharger une copie du fichier et de l’ouvrir localement avec votre éditeur de texte par défaut. Dans ce cas, vous verrez un fichier complexe avec beaucoup de code, mais heureusement, vous n’avez pas besoin de bricoler avec tout cela :

Le fichier wp-config.phpde wordpress

Tout ce que vous avez à faire est de faire défiler vers le bas jusqu’à ce que vous trouviez la ligne qui lit  /*That’s all, stop editing! Happy blogging.*/, et ajoutez l’extrait suivant juste avant :

/* Multisite */
define( 'WP_ALLOW_MULTISITE', true );

C’est tout ! Cette seule ligne de code indique à WordPress que vous souhaitez activer Multisite. Maintenant, enregistrez vos modifications et fermez votre éditeur. FileZilla met à jour le fichier d’origine sur votre serveur avec les modifications que vous avez apportées.

Étape 2 – Configurer la structure de votre réseau de sites

Accédez à votre tableau de bord WordPress maintenant et vous trouverez un nouvel onglet qui s’appelle Création du réseau dans Outils. Si vous avez des plugins actifs, WordPress vous demandera de les désactiver avant de vous permettre d’avancer. Faites cela maintenant si nécessaire, et la prochaine fois que vous chargez cet onglet, vous verrez un écran vous demandant de choisir entre les sous-domaines et les sous-répertoires de la structure de votre réseau :

configurer la structure de votre réseau sur wordpress

Les sous-domaines sont des URL qui ressemblent à ceci : blog.hostinger.com. D’autre part, des sous-dossiers apparaissent dans ce format : hostinger.com/blog. D’un point de vue purement technique, les deux approches fonctionnent de la même manière. N’hésitez pas à choisir l’un ou l’autre, car vous pouvez toujours indiquer un domaine régulier vers l’un des sites de votre réseau à l’avenir.

Juste en-dessous de cette option, vous verrez également quelques champs où vous pouvez choisir un titre pour votre réseau et saisir une adresse email d’administrateur. Faites-le maintenant, et cliquez sur le  bouton Installer. Après un moment, WordPress présentera un nouvel ensemble d’instructions que nous aborderons à l’étape suivante.

Étape 3 – Mettre à jour vos fichiers wp-config.php et .htaccess

Avant de pouvoir mettre votre réseau en service, il existe deux fichiers que vous devez éditer – wp-config.php et .htaccess. Tout comme lors de la première étape, vous devrez ajouter un extrait de code à chacun d’eux. WordPress devrait avoir fourni ces extraits pour vous à la fin de la dernière étape :

code à ajouter aux fichiers wp-config.php et .htaccess pour activer le réseau

Ne vous inquiétez pas, nous vous fournirons le code ci-dessous au cas où. Commençons par  wp-config.php, auquel vous pouvez accéder en utilisant votre client FTP. Coller dans le code suivant avant la ligne qui dit  /*That’s all, stop editing! Happy blogging*/ :

define('MULTISITE', true);
define('SUBDOMAIN_INSTALL', false);
define('DOMAIN_CURRENT_SITE', 'new-multisite-setup.dev');
define('PATH_CURRENT_SITE', '/');
define('SITE_ID_CURRENT_SITE', 1);
define('BLOG_ID_CURRENT_SITE', 1);

Maintenant, nous allons répéter le même processus avec le  fichier .htaccess, qui se trouve dans le même répertoire que  wp-config.php. Tout ce que vous avez à faire est de fermer  wp-config.php, et  rechercher  .htaccess,  cliquez avec le bouton droit de la souris et choisissez l’option Afficher/Modifier  une fois de plus.

Lorsque vous êtes entré, vous voudrez supprimer tout ce qui se trouve dans ce fichier et le remplacer par le code suivant :

RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ - [L]
# add a trailing slash to /wp-admin
RewriteRule ^([_0-9a-zA-Z-]+/)?wp-admin$ $1wp-admin/ [R=301,L]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} -f [OR]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} -d
RewriteRule ^ - [L]
RewriteRule ^([_0-9a-zA-Z-]+/)?(wp-(content|admin|includes).*) $2 [L]
RewriteRule ^([_0-9a-zA-Z-]+/)?(.*\.php)$ $2 [L]
RewriteRule . index.php [L]

Enregistrez vos modifications à  .htaccess maintenant et accédez à votre tableau de bord une fois de plus.

Étape 4 – Accédez à votre installation Multisite

Votre configuration Multisite est maintenant prête à démarrer ! Lorsque vous accédez à votre tableau de bord, vous trouverez une nouvelle option dans votre menu de navigation de l’administrateur appelé Mes sites :

tableau de bord multisite sur wordpress

En cliquant dessus, vous pourrez passer de votre tableau de bord Admin du réseau à celui de votre site web d’origine. Vous pouvez toujours utiliser le site original comme vous le feriez. Donc, à toutes fins utiles, c’est le premier site web de votre réseau.

Multisite contient beaucoup de fonctionnalités que vous devrez apprendre à utiliser. Nous en parlerons plus en quelques mots. Tout d’abord, nous allons parler de la façon d’activer Multisite pour les sites web qui ont été autour pendant un certain temps.

Comment créer un réseau multisite avec des sous-domaines

Si vous choisissez de construire un réseau de sous-domaines, vous pouvez rencontrer un message pop-up comme celui ci-dessous vous demandant de modifier les fichiers wp-config.php et .htaccess :

Message contextuel demandant à l'utilisateur de modifier les fichiers wp-config.php et .htaccess pour créer un réseau de sous-domaines.

Dans ce cas, le code fourni par WordPress pour modifier le fichier .htaccess contient une ligne supplémentaire :

RewriteRule .* - [E=HTTP_AUTHORIZATION:%{HTTP:Authorization}]

Veillez à copier l’intégralité de l’extrait de code avant de suivre les instructions et de modifier le fichier .htaccess.

Maintenant, ajoutez un enregistrement DNS « * » pointant vers votre serveur web. Si vous êtes un utilisateur Hostinger, vous pouvez le faire via l’éditeur de zone DNS.

Pour créer l’enregistrement, insérez * dans le champ Nom et l’adresse IP du compte d’hébergement dans le champs Pointe vers.

gérer les enregistrements dns sur hpanel

Une fois que c’est fait, créez votre sous-domaine. Veillez à cocher les cases Répertoire personnalisé et Utiliser le répertoire public_html.

création sous domaines sur hpanel

Et voilà, votre Multisite basé sur un sous-domaine est prêt.

8 Conseils clés pour prendre en main WordPress Multisite

Maintenant que votre réseau Multisite est opérationnel, vous devez apprendre à utiliser ses principales fonctionnalités. Commençons par y ajouter de nouveaux sites à votre.

1. Ajouter de nouveaux sites à votre réseau

Si vous avez suivi nos instructions jusqu’à présent, votre réseau devrait avoir un seul site en ce moment. Cependant, un site ne crée pas de réseau, alors nous allons travailler à ajouter plus d’entre eux tout de suite.

Tout d’abord, accédez à longlet  Sites> Ajouter nouveau  sur votre tableau de bord du réseau. À l’intérieur, vous verrez des options pour définir une adresse pour votre site, un titre, une langue et un courrier électronique d’administrateur :

ajouter un nouveau site dans le tableau de bord WordPress de l'admin du réseau.

Remplissez ces champs maintenant, et cliquez sur le  bouton Ajouter un site  lorsque vous avez terminé. Ensuite, vous pouvez trouver votre nouveau site sur l’ onglet Sites>Tous les sites :

liste des sites sur le tableau de bord multisite

Le passage sur l’un des sites de votre liste affichera des options pour l’éditer, le visiter ou accéder directement à son tableau de bord. Ce dernier choix vous permet de sauter directement sans avoir à saisir vos informations d’identification. Vous pouvez répéter ce processus pour créer autant de sites que vous le souhaitez.

2. Gérer les thèmes et les plugins de votre réseau

En tant qu’administrateur réseau, vous êtes la seule personne autorisée à installer de nouveaux plugins et thèmes. Le processus fonctionne de la même manière qu’avec une installation régulière de WordPress, sauf que lorsque vous activez un plugin ou un thème, vous le faites pour tout votre réseau :

extensions wordpress

Gardez à l’esprit que l’activation d’un thème ou d’un plugin pour votre réseau ne l’active pas automatiquement pour chaque site web. Cela vous donne l’option de le faire. De plus, en tant qu’administrateur réseau, vous devrez mettre à jour vos plugins et vos thèmes comme vous le feriez pour tout autre site web de WordPress, afin de garder tous vos sites en pleine forme.

3. Ajouter de nouveaux utilisateurs à votre réseau

Par défaut, Multisite désactive l’enregistrement des utilisateurs sur tous les sites de votre réseau. Vous pouvez désactiver cette fonction (que nous couvrirons en une minute) ou ajouter des utilisateurs à chacun de vos sites manuellement. Personnellement, nous privilégions cette dernière approche, puisqu’elle vous donne le contrôle total sur chaque nouveau compte.

Pour ajouter de nouveaux utilisateurs à votre réseau, accédez à l’onglet Utilisateurs>Ajouter nouveau  dans votre tableau de bord Multisite. Sur l’écran suivant, tout ce que vous devez faire est de définir un nom d’utilisateur et un email associé, puis cliquez sur le  bouton Ajouter un utilisateur :

ajouter un utilisateur au réseau

Maintenant, votre nouvel utilisateur aura accès à votre réseau Multisite et pourra vous aider à gérer les contenus de vos sites. Alternativement, vous pouvez également accorder à tout utilisateur que vous voulez le  statut Super Admin, ce qui leur confère tous les mêmes privilèges que vous. Pour ce faire, allez dans  Utilisateurs>Tous les utilisateurs puis cliquez sur Modifier  ci – dessous le compte que vous souhaitez mettre à jour :

utilisateurs multisite

Sur l’écran suivant, recherchez l’option qui dit  Super Admin, et cochez la case à côté. Maintenant, votre réseau a une autre personne pour vous aider à l’administrer.

Gardez à l’esprit que l’octroi à tout utilisateur de privilèges d’administrateur complets sur votre (vos) site (s) est habituellement découragé, sauf si vous avez pleinement confiance en eux. Après tout, ils pourront modifier votre réseau de manière qu’ils souhaitent. Si vous n’avez absolument pas besoin que quelqu’un aie un accès complet à votre réseau, il suffit de configurer un compte de base pour eux et c’est tout.

4. Configurer le réseau

Multisite est prêt à être utilisé directement. Vous ne devez pas modifier tous ses paramètres si vous ne voulez pas, mais c’est toujours une idée intelligente de regarder sous le capot de toute façon, juste pour voir quelles options vous avez. Accédez à l’onglet Paramètres>Paramètres réseau dans votre tableau de bord du réseau maintenant.

Les premiers paramètres ne sont pas importants – ils vous permettent simplement de modifier le titre et le courrier électronique de votre réseau. Continuez à défiler vers le bas, et vous trouverez l’option pour activer l’enregistrement pour vos sites. Il existe même un paramètre qui donne aux utilisateurs du réseau la possibilité d’enregistrer leurs propres sites :

La section Réglages d'inscription dans le tableau de bord wordpress.

En tant qu’administrateur réseau, vous souhaitez probablement réserver la possibilité d’ajouter de nouveaux sites à votre configuration Multisite. Faites défiler vers le bas, et vous verrez des options pour modifier les e-mails de bienvenue de votre site et d’autres paramètres similaires.

Pour l’instant, la seule autre option à laquelle vous voudrez faire attention se trouve au bas de l’écran Réglages du réseau. Vous pouvez spécifier une limite de taille pour les pièces jointes que les personnes téléchargent sur les sites de votre réseau, ainsi que sur les types de fichiers qu’ils peuvent ajouter :

réglages d'envoi des fichiers

Une fois la configuration finie, passons aux mises à jour.

5. Mettre à jour votre réseau

WordPress Multisite vous permet de mettre à jour le noyau WordPress pour tous les sites de votre réseau simultanément. S’il existe une nouvelle version de la plate-forme disponible, vous verrez une notification sur l’écran principal de votre tableau de bord, tout comme dans les sites réguliers de WordPress.

D’autre part, vous pouvez également forcer une mise à jour en allant dans l’onglet Tableau de bord> Mettre à jour le réseau. Une fois que vous êtes, cliquez simplement sur le  bouton Mettre à jour le réseau  et attendez :

mettre a jour le réseau

Lorsque la mise à jour est terminée, WordPress vous montrera un message de réussite. Ce processus simple vous aidera à garder vos sites web WordPress en pleine forme.

6. Comment stocker les fichiers multimédias sur WordPress Multisite

Chaque site web sur un réseau multisite WordPress possède des bibliothèques de téléchargement de médias séparées qui ne sont accessibles qu’à l’administrateur du site et au super administrateur. Cela signifie qu’un administrateur de site ne peut pas accéder aux fichiers d’un autre site, même s’ils sont sur le même réseau.

Lorsque vous activez Multisite sur une installation WordPress standard, un nouveau dossier est créé dans le répertoire wp-content/uploads. Ce nouveau dossier, sites, contient les médias téléchargés de tous les sites Web WordPress au sein du réseau.

Chaque fois qu’un nouveau site Web est créé dans un réseau multisite, un dossier correspondant à l’ID de ce site est ajouté au dossier sites. Par exemple, le site principal d’un réseau multisite a l’ID 01. Tous les nouveaux sites Web que vous créez sur le réseau auront un ID de 02, 03, et ainsi de suite.

Ainsi, lorsque vous téléchargez des fichiers vers un site Web au sein du réseau, assurez-vous que vous les téléchargez dans le bon sous-répertoire.

Voici comment télécharger un fichier vers un site spécifique du réseau via le gestionnaire de fichiers :

Ouvrez le gestionnaire de fichiers à partir du panneau de contrôle de votre hébergement.

Naviguez vers wp-content/uploads/sites.

Nous allons télécharger un fichier vers le deuxième site du réseau – le premier nouveau site après le site principal. L’ID de ce site est 02, vous devriez donc trouver un répertoire nommé 02 ou 2 dans le dossier sites. Ouvrez le répertoire 02 et téléchargez-y le fichier.

Bien que le fait de disposer de répertoires de fichiers multimédias distincts présente des avantages, certains utilisateurs préfèrent disposer d’une bibliothèque centralisée pour tous les sites web du réseau. À cette fin, vous pouvez installer le plugin Network Media Library et l’utiliser pour créer une bibliothèque multimédia partagée sur le réseau.

7. Comment utiliser SSL avec WordPress Multisite

Il est essentiel de disposer d’une certaine forme de sécurité digitale ou de protocole cryptographique pour sécuriser votre site Web WordPress. Un certificat SSL (Secure Sockets Layer) crypte la communication entre un navigateur Web et le site Web, garantissant ainsi des échanges d’informations sécurisés.

L’installation d’un SSL WordPress sur l’ensemble de votre réseau multisite est cruciale. Si un site du réseau ne dispose pas des protocoles de sécurité appropriés, cela peut compromettre la sécurité de l’ensemble du réseau multisite.

Si vous configurez un multisite sur des sous-répertoires, vous n’avez besoin que d’un seul certificat SSL pour tous vos sites Web. Mais si vous créez des sites dans un réseau WordPress Multisite basé sur des sous-domaines, vous devrez configurer un SSL différent pour chaque site Web.

Lorsque les fournisseurs d’hébergement offrent un certificat SSL gratuit avec un plan d’hébergement Web, il ne s’applique généralement qu’au domaine ou site Web principal. Par conséquent, les autres sous-domaines du réseau nécessiteront un SSL distinct.

8. Comment gérer la base de données WordPress Multisite

Tous les sites web d’un réseau multisite partagent le même système de fichiers et la même base de données (BD). Les tables qui stockent les données des utilisateurs pour l’ensemble du réseau sont wp_users et wp_usermeta.

Lorsque Multisite est activé, la BD WordPress crée sept nouvelles tables pour stocker les données du réseau :

  1. wp_blogs. contient des informations sur chaque blog du réseau, notamment le blog_id, le site_id, le domaine et le chemin d’accès.
  2. wp_blog_versions. Contient la révision actuelle de la BD de certains blogs.
  3. wp_registration_log. Contient des informations sur les enregistrements des blogs, comme l’ID, l’email et l’IP.
  4. wp_signups. Contient les données des utilisateurs inscrits dans un réseau. Si vous désactivez l’inscription des utilisateurs, cette table doit être vide.
  5. wp_site. Contient de brèves informations sur le(s) réseau(x).
  6. wp_sitemeta. Contient des informations détaillées sur le(s) réseau(x).
  7. wp_sitecategories (facultatif). Si les termes globaux (global_terms_enabled = true) sont activés, cette table contient ces termes.

Lorsqu’un nouveau site est établi sur un réseau multisite, 11 nouvelles tables de la BD sont créées pour ce site, correspondant à l’ID du site. Par exemple, pour le site 02, les nouvelles tables de la BD sont les suivantes :

  1. wp_2_posts
  2. wp_2_postmeta
  3. wp_2_commentaires
  4. wp_2_commentmeta
  5. wp_2_users
  6. wp_2_usermeta
  7. wp_2_liens
  8. wp_2_term_relationships
  9. wp_2_term_taxonomy
  10. wp_2_termes
  11. Wp_2_options

Lorsqu’un réseau multisite se développe, il crée davantage de tables de base de données. Cela permet à WordPress de s’assurer que les sites sont séparés et qu’un administrateur de site ne peut pas accéder ou modifier les données des autres sites.
Bien que les sites web en réseau partagent la même BD par défaut, il est possible de séparer un seul site web de la base de données multisite.

Conclusion

WordPress Multisite est un outil puissant qui peut vous aider à gérer plusieurs sites avec facilité. Être en charge de plusieurs sites WordPress représente beaucoup de travail. Cependant, Multisite peut faciliter votre vie en rationalisant plusieurs de vos tâches de gestion. De plus, vous allez les aborder tous à partir d’un seul tableau de bord, ce qui rend le processus beaucoup moins pénible.

Pour récapituler, voici comment activer Multisite pour les installations Hostinger WordPress nouvelles et existantes :

  1. Mettez à jour votre  fichier wp-config.php.
  2. Configurez la structure de votre réseau.
  3. Mettez à jour vos  fichiers wp-config.php et .htaccess  .
  4. Accédez à votre installation Multisite.

Avez-vous des questions sur la façon d’activer et d’utiliser WordPress Multisite ? Dites-nous tout dans la section commentaires ci-dessous !

Author
L'auteur

Ayoub Ouarain

Ayoub est Content Manager chez Hostinger. Il a pour mission de créer les meilleurs tutoriels possibles pour aider les clients de Hostinger. Ce qui le motive c'est de voir d'autres personnes et entreprises réussir en ligne grâce a leur présence web. Ayoub est un grand fan du thé. Il aime aussi les motos, la nature et les animaux.