Types de modèles commerciaux de commerce électronique

Télécharger le guide de rédaction du plan d’affaires (en Anglais)

Comprendre les différents types de ecommerce peut-être bénéfique lorsque vous démarrez une entreprise de commerce électronique. Cela peut vous donner un aperçu de ce à quoi vos opérations quotidiennes peuvent ressembler, des opportunités qui vous attendent et des défis auxquels vous devez vous préparer.

Continuez à lire cet article pour en savoir plus sur les types de ecommerce . De plus, nous vous donnerons quelques exemples d’entreprises de commerce électronique afin de voir à quoi elles ressemblent dans la pratique.

Types de ecommerce par business model

Tout d’abord, nous allons examiner les principaux types de business model de commerce électronique en fonction du public auquel l’entreprise vend ses produits

Business to Business (B2B)

Dans le modèle B2B, les entreprises vendent à d’autres entreprises. En général, les biens et services sont destinés à un usage professionnel uniquement, par exemple pour soutenir la productivité, la collaboration, les besoins du bureau ou le processus de production. Dans de nombreux cas, l’acheteur peut également acheter l’article en gros à des fins de revente.

Ces dernières années, le commerce électronique a accéléré la croissance de l’industrie B2B. La raison en est que de nombreuses entreprises se tournent vers les moyens en ligne pour faire des affaires avec leurs consommateurs et leurs partenaires.

Les marketplaces B2B telles qu’Alibaba et Amazon ont également contribué à cette croissance. De nombreuses entreprises de commerce électronique ont également leurs propres sites web et applications pour faciliter les transactions.

Un aspect à noter concernant le B2B est que le cycle de vente peut être plus long, entre quatre et sept mois. Les entreprises ont généralement besoin de beaucoup plus de temps pour décider si un article vaut la peine d’être acheté, surtout s’il est essentiel pour leurs activités.

Exemple d’entreprise à entreprise (B2B) – Slack

Slack est un excellent exemple de commerce électronique pour une entreprise B2B. Il s’agit d’un logiciel de communication destiné exclusivement aux entreprises et aux sociétés. Ses formules d’abonnement conviennent aux entreprises de toutes tailles, des petites exploitations aux grandes entreprises.

Business to Consumer (B2C)

L’un des types de ecommerce, c’est l’entreprise B2C vend directement aux consommateurs. Les biens ou services sont généralement destinés à un usage personnel, qu’il s’agisse de produits d’épicerie, de vêtements, d’appareils électroniques ou de services de streaming.

La transaction peut avoir lieu sur une boutique en ligne, un site web commercial, une place de marché ou d’autres applications web.

Selon Grand View Research, la taille du marché mondial du commerce électronique B2C augmente régulièrement, avec un taux de croissance annuel de 7,9 %. Ainsi, les nouvelles startups qui entrent sur le marché vont répondre à une forte demande.

Néanmoins, la concurrence peut être intense, surtout dans un secteur saturé et rempli de grandes marques.

Exemple d’entreprise à consommateur (B2C) – Fonction de la beauté

Function of Beauty vend des articles de soins personnels pour les particuliers. Elle leur permet de personnaliser la formule du produit en fonction de leurs préférences. Offrir une option de personnalisation est une façon pour cette marque de créer une expérience unique par rapport aux autres entreprises B2C.

Consumer to Consumer (C2C)

Un autre exemple des types de ecommerce, c’est le e-commerce de type C2C, une entreprise fournit une plateforme en ligne permettant aux consommateurs d’acheter et de vendre les uns aux autres.

Ces plateformes peuvent être des places de marché où les gens peuvent inscrire leurs articles et être payés sur le site web. Il peut également s’agir d’un forum permettant aux gens de commercialiser leurs biens ou services, mais la transaction se fait en personne.

L’entreprise gagnera des revenus en facturant des frais pour l’inscription d’articles sur le site. Certaines peuvent également mettre en place des taux de transaction, qui s’appliquent généralement chaque fois qu’un vendeur réalise une vente réussie.

Lorsqu’il est appliqué correctement, ce business model de commerce électronique peut être très rentable. De nombreuses personnes préfèrent vendre sur des sites tiers, surtout s’ils attirent une large base d’utilisateurs, comme eBay ou Craigslist. De plus, l’installation peut être plus rapide que la création d’une boutique en ligne.

Exemple de consommateur à consommateur (C2C) – Facebook Marketplace

Ce marché en ligne permet aux utilisateurs de Facebook vivant dans la même région d’acheter et de vendre les uns aux autres.

Les vendeurs peuvent inscrire leurs articles gratuitement, mais ils doivent rencontrer l’acheteur en personne pour conclure la transaction. Les utilisateurs situés aux États-Unis peuvent également activer les paiements et l’expédition en ligne en payant des frais de vente.

Consumer to Business (C2B)

Dans le commerce électronique C2B, les particuliers offrent leurs talents et leurs compétences aux entreprises. Les exemples les plus courants de biens ou de services dans ce modèle sont le freelancing, le marketing d’affiliation et les tests d’utilisateurs.

C2B est l’un des types de ecommerce similaire à celui du C2C, dans l’échange entre consommateurs et entreprises qui se fait généralement sur un site web tiers. Ces plateformes facturent des frais de service au particulier ou à l’entreprise.

Certaines personnes utilisent également leur propre CV en ligne et en font la publicité sur les moteurs de recherche ou les médias sociaux.

Exemple d’un projet de consommateur à entreprise (C2B) – Upwork

Upwork est un bon exemple des types de ecommerce C2B un portail d’emploi en ligne qui met en relation des freelances et des entreprises. Il facture des frais de service pour les talents, allant de 5 à 20 % selon le montant de la facturation. Il existe également des plans payants permettant aux clients de traiter les paiements et d’activer des fonctions supplémentaires de publication d’offres d’emploi.

Business to Administration (B2A)

Ce type d’entreprise de commerce électronique vend des outils en ligne aux agences gouvernementales. En général, l’entité utilise le programme pour gérer ses services, comme le traitement des demandes des citoyens ou la tenue des dossiers officiels.

Exemple de Business to Administration (B2A) – OpenGov

OpenGov est un excellent exemple de types de ecommerce B2A logiciel en nuage visant à aider les administrations locales et d’État dans leurs opérations quotidiennes. Les fonctionnalités comprennent des outils de gestion pour la budgétisation, la comptabilité, les rapports et les licences. De nombreux bureaux d’administration publique à travers les États-Unis ont utilisé l’application.

Consumer to Administration (C2A)

Au-delà, parmi les autres types de ecommerce le modèle C2A fait référence aux activités de commerce électronique entre les particuliers et le gouvernement.

Ces transactions sont généralement des paiements pour les coûts de l’administration publique, tels que les services de santé, la sécurité sociale ou les impôts.

Exemple du consommateur à l’administration (C2A) – EFTPS

Abréviation de Electronic Federal Tax Payment System (EFTPS), ce site web permet aux citoyens américains de payer leurs impôts en ligne. Les utilisateurs peuvent s’inscrire et programmer un paiement à l’avance ou organiser une collecte d’impôts le jour même.

Types de ecommerce par modèle de revenus

Les types de ecommerce suivants sont basés sur la manière dont l’entreprise fonctionne elle-même et génère des revenus.

Dropshipping

Le Dropshipping permet aux entreprises de vendre aux consommateurs sans avoir à s’occuper des tâches de production, d’inventaire ou d’expédition.

Dans ce type de commerce électronique, vous travaillez avec un grossiste tiers et commercialisez ses produits en ligne. Lorsque quelqu’un passe une commande, vous demandez au fournisseur de livrer l’article à l’acheteur. Si la vente est réussie, vous recevrez une part des bénéfices.

Cette méthode a généralement de faibles coûts de démarrage. Pour démarrer, il suffit de disposer d’un site Web et d’un partenariat avec un grossiste. Il est possible d’accéder à des fournisseurs sur des annuaires de dropshipping comme SaleHoo et Spocket.

Cela dit, l’impossibilité de vérifier l’état de l’article avant de l’envoyer au client est un problème courant. En outre, la concurrence peut être rude pour les entreprises qui vendent un produit commun.

Exemple de Dropshipping – Grafomap

Grafomap vend des impressions en utilisant un service de dropshipping à la demande de Printful. Il permet aux clients de commander une carte personnalisée en utilisant les choix de conception fournis. Printful se charge ensuite de produire et d’expédier leur achat à l’acheteur.

Commerce de gros

Un grossiste achète des marchandises en grandes quantités auprès des fabricants et les revend aux détaillants.

Comme ils achètent les articles en gros, ils peuvent obtenir une remise du fournisseur. Pour réaliser un bénéfice, il vendra les produits à un prix plus élevé. Les articles sont stockés pour être vendus aux consommateurs.

Une entreprise de vente en gros a généralement besoin d’un espace d’entreposage pour stocker les articles. Le processus de vente peut avoir lieu sur son propre site web ou sur une place de marché comme Amazon, Alibaba ou Faire.

Bien que la vente en gros relève généralement de la catégorie « entreprise à entreprise », certains fournisseurs sont ouverts à la vente directe aux consommateurs.

Exemple de vente en gros – S&S Activewear

S&S Activewear est une société de vente en gros qui vend des vêtements de marque aux détaillants. Elle propose également des vêtements vierges aux imprimeries qui fabriquent des vêtements personnalisés pour leurs clients.

Labellisation privée

Une entreprise de marque de distributeur travaille avec un fabricant pour créer un produit en utilisant sa marque. L’entreprise contrôlera les caractéristiques de l’article, notamment son matériau, sa fonction et son emballage.

L’un des avantages de la marque de distributeur est que le produit peut être unique par rapport aux autres produits du marché. Cela dit, il est bon de faire d’abord des recherches sur le fabricant pour déterminer s’il est capable de répondre à vos exigences.

Exemple de labellisation privée – Zadiko Tea Co.

Zadiko est une entreprise de thé lancée par le YouTubeur Zach Kornfeld. Il travaille avec le fabricant Art of Tea pour créer des mélanges de thé uniques pour ses produits et utilise sa propre marque sur ses canaux de vente.

Étiquette blanche

Dans le cas de la marque blanche, une entreprise achète une gamme de produits prêts à l’emploi à un fabricant et applique sa propre marque pour les vendre.

Contrairement au modèle de la marque de distributeur, l’entreprise n’a pas son mot à dire dans la fabrication de l’article. Toutefois, en raison de ce manque d’implication, le processus de production est généralement plus rapide et plus abordable. Une fois que les articles sont prêts, l’entreprise les stocke dans ses propres locaux.

Comme pour le dropshipping, la concurrence peut être intense si vous vendez un produit populaire à bas prix.

Exemple d’étiquetage blanc – Le cadeau en chocolat

The Chocolate Gift propose des services d’étiquetage blanc aux entreprises qui souhaitent revendre leurs barres de chocolat. Les clients peuvent commander au moins 240 articles en utilisant un design de marque personnalisé.

Service d’abonnement

Dans ce modèle, l’entreprise fournit un produit ou un service de manière récurrente à un consommateur en échange de paiements périodiques – généralement hebdomadaires, mensuels ou annuels.

Les services d’abonnement peuvent être classés dans l’un des types suivants :

  • Accès. Les clients peuvent utiliser une plateforme numérique premium moyennant une redevance régulière. Certaines entreprises offrent un accès gratuit (freemium) avec des fonctionnalités limitées pour donner aux abonnés potentiels un aperçu du service.
  • Curation. L’entreprise personnalise une collection de produits en fonction des préférences de l’acheteur. Dans de nombreux cas, l’individu peut essayer l’article et l’acheter pour le garder. S’il ne lui convient pas, il peut le renvoyer.
  • Réapprovisionnement. Cet abonnement concerne généralement les biens de consommation courante que les gens achètent souvent, comme les produits d’épicerie. Une entreprise réapprovisionne automatiquement ces articles au client en fonction de ses préférences en matière de fréquence de commande.

Ce type de modèle de commerce électronique est de plus en plus populaire, plus de la moitié des clients utilisant plusieurs services. Les raisons les plus citées sont l’expérience personnalisée, la commodité et le rapport qualité-prix.

Exemple de service d’abonnement – Trade Coffee

Trade Coffee est un service d’abonnement qui propose à ses clients une sélection de grains de café. Pour commencer, les utilisateurs répondent à un questionnaire sur le site Web qui leur recommande l’article à commander. Les clients peuvent personnaliser la fréquence des commandes ou en faire un achat unique.

Types d’entreprises de commerce électronique : Résumé

Dans cet article, nous avons abordé les différents types de ecommerce en fonction de leur public cible et de leur mode de fonctionnement. Nous avons également fourni quelques exemples concrets pour voir à quoi ils ressemblent dans la pratique.

Après avoir choisi votre modèle commercial de commerce électronique, vous pouvez voir les plans d’hébergement eCommerce d’Hostinger et trouver ce qui vous correspond au mieux.

Voici un bref résumé des types de modèles commerciaux de commerce électronique susmentionnés :

  • Business to business (B2B). Des entreprises qui vendent à d’autres entreprises. Par exemple, Slack, un logiciel de communication d’entreprise très connu.
  • Business to consumer (B2C). Son marché est constitué de consommateurs qui utiliseront les produits ou services à des fins personnelles. Il s’agit du modèle commercial le plus connu.
  • Consommateur à consommateur (C2C). Entreprises qui fournissent une plate-forme permettant aux consommateurs d’acheter et de vendre les uns aux autres.
  • De consommateur à entreprise (C2B). Comme le modèle C2C, ces plates-formes sont dédiées à la mise en relation d’entreprises avec des freelances ou des personnes ayant besoin de services spécifiques.
  • Business to administration (B2A). Les entreprises qui fournissent des produits ou des services aux agences gouvernementales.
  • Consumer to administration (C2A). Il s’agit de toutes les transactions en ligne entre les consommateurs et les organismes publics.

Enfin, un résumé des types de commerce électronique en fonction du modèle de revenus :

  • Dropshipping. Les magasins en ligne qui travaillent avec des fournisseurs tiers pour la gestion des stocks et l’expédition des marchandises au consommateur.
  • Commerce de gros. Entreprises qui achètent et revendent des produits en gros aux détaillants.
  • Étiquetage privé. Entreprises qui s’associent à des fabricants pour créer des produits personnalisés en utilisant leur propre marque.
  • Marquage blanc. Avec ce modèle de revenu, la marque achète une gamme de produits prêts à l’emploi auprès d’un fabricant et applique sa marque avant de les vendre.
  • Service d’abonnement. Entreprises qui reçoivent des paiements récurrents en échange de la fourniture régulière de produits ou de services au client.

Nous espérons que la connaissance des différents types de modèles commerciaux de commerce électronique vous aidera à planifier votre prochaine aventure. Si vous avez d’autres questions ou suggestions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

FAQ sur les business models du commerce électronique

Le commerce électronique est-il une stratégie commerciale viable ?

En 2021, 27 % de la population mondiale a effectué des achats en ligne pour satisfaire ses besoins. 40,3 % des acheteurs en ligne ont diminué leurs visites dans les magasins de briques et mortiers en raison de COVID-19. En conséquence, les ventes au détail en ligne dans le monde devraient atteindre 5,4 billions de dollars d’ici 2022.
Ces statistiques sur le commerce électronique prouvent que le passage de votre entreprise à une plateforme en ligne se traduira par une plus grande exposition et des revenus plus élevés à long terme.

Puis-je créer une entreprise en ligne sans budget ?

Techniquement, oui. Certaines plateformes de commerce électronique offrent leur espace et leurs services gratuitement. Il existe également des sociétés d’hébergement et des bureaux d’enregistrement de domaines qui proposent un hébergement et des domaines gratuits, ce qui vous permet de créer un site Web pour héberger votre entreprise.
Cela dit, les ressources gratuites ne sont pas idéales pour construire une image de marque forte. En plus de présenter de nombreuses limitations de ressources, les services gratuits ont également tendance à imposer des publicités inamovibles sur votre site. Plus important encore, les risques de sécurité et le manque d’assistance pourraient mettre en péril la crédibilité de l’entreprise en cas de temps d’arrêt ou de cyberattaque.
Pour ces raisons, nous vous recommandons d’allouer un budget pour obtenir un hébergement décent et un nom de domaine personnalisé. Pour une solution sans tracas, envisagez d’acheter le plan le plus bas d’une plateforme de commerce électronique réputée pour commencer.

Quelles sont les meilleures plateformes de commerce électronique pour les débutants ?

Voici quelques-unes des meilleures plateformes de e-commerce pour démarrer votre entreprise en ligne :
WooCommerce – un plugin de commerce électronique populaire pour WordPress.
Zyro eCommerce – une solution gratuite de commerce électronique par glisser-déposer avec des outils d’IA.
Shopify – connu pour offrir des modèles modernes et de haute qualité.
Volusion – une excellente plateforme pour le dropshipping.
PrestaShop – une plateforme de commerce électronique freemium open-source avec une variété de modules.

 

Author
L'auteur

Fatima Z.

Fatima Zahra est une passionnée du marketing digital et de l'IT, elle fait partie de l'équipe du contenu de notre site web pour apporter à nos chers internautes une meilleure expérience client. Ses passes- temps impliquent le blogging et l'apprentissage des langues pour se connecter véritablement au cœur avec les autres.