Erreur 401 : 5 façons pour la réparer

Erreur 401 : 5 façons pour la réparer

L’erreur HTTP 401 : Unauthorized indique que la demande n’a pas été traitée en raison de l’absence d’informations d’authentification valides pour la ressource cible. Si la demande comprend déjà les informations d’authentification correctes, le code d’état HTTP d’erreur 401 indique que l’autorisation a été refusée pour ces informations d’identification.

Heureusement, dans la plupart des cas, cette erreur peut être rapidement résolue. Dans ce tutoriel, vous découvrirez plus en détail le code d’erreur 401, notamment ses causes possibles et cinq méthodes pour le résoudre.

Code d’erreur Erreur HTTP 401 non autorisée
Type d’erreur Il s’agit généralement d’une erreur côté client
Variations d’erreurs Erreur HTTP 401 non autorisée
Erreur 401 non autorisée
Erreur 401 Unauthorized
Accès refusé
401 Autorisation requise
Causes des erreurs URL incorrecte
Incompatibilité de plugin ou de thème
Tentatives de connexion incorrectes
Cache du navigateur et cookies périmés
Erreurs de configuration du serveur
Restrictions IP

En termes simples, l’erreur 401 Unauthorized est une erreur d’état HTTP qui se produit lorsque votre navigateur ne parvient pas à accéder à une page Web particulière parce que le serveur a reçu une demande non authentifiée.

Cela peut être dû à plusieurs raisons côté client, notamment :

  • Saisie d’une mauvaise URL
  • Nom d’utilisateur ou mot de passe incorrect
  • Cache et cookies du navigateur périmés

Par exemple, cette erreur peut apparaître lorsque vous essayez d’accéder à des ressources restreintes, comme une page Web protégée par un mot de passe, sans vous connecter au préalable ni saisir les informations d’authentification correctes.

Bien que les problèmes côté client semblent être les causes les plus courantes de cette erreur, elle peut parfois être causée par le serveur Web. Il se peut que le serveur bloque volontairement l’accès du client à la ressource demandée, ou que le processus d’authentification du serveur soit défaillant.

Lorsque l’erreur 401 se produit, le navigateur affiche un code ou un message d’erreur au lieu de vous conduire à la page Web en question.

Vous pouvez voir l’un des messages d’erreur suivants indiquant la même erreur :

  • Erreur HTTP 401
  • Autorisation 401 requise
  • Erreur 401 non autorisée
  • Accès refusé

Voici une liste des différentes variantes de l’erreur 401 et de leurs descriptions :

  • 401.1 – la tentative de connexion a échoué.
  • 401.2 – la tentative de connexion a échoué en raison de la configuration du serveur.
  • 401.3 – la tentative de connexion a échoué en raison de l’ACL (Access Control List).
  • 401.501 – trop de demandes ont été générées par le client ou le client a atteint la limite maximale de demandes.
  • 401.502 – Cette erreur se produit lorsqu’un client particulier (même IP) envoie plusieurs requêtes à un même serveur Web, atteignant ainsi la limite de taux de requêtes simultanées de la restriction dynamique IP.
  • 401.503 – l’adresse IP du client est incluse dans la liste de refus du serveur.
  • 401.504 – le nom d’hôte du client est inclus dans la liste de refus du serveur.

5 méthodes pour résoudre l’erreur 401 non autorisée

Dans cette section, nous allons passer en revue cinq méthodes pour résoudre l’erreur 401 Unauthorized.

Avant d’appliquer l’une de ces méthodes, vérifiez si le site Web est indisponible pour tout le monde ou seulement pour vous. Cela vous aidera à déterminer si le problème est local ou lié au serveur.

Confirmez l’exactitude de l’URL

Cela peut sembler évident, mais le code d’erreur 401 peut apparaître si l’utilisateur a saisi une mauvaise URL dans la barre d’adresse du navigateur.

Avant d’essayer les autres méthodes, vérifiez l’URL que vous avez tapée. Vérifiez s’il y a des caractères spéciaux ou des chiffres que vous avez pu oublier.

Si vous suivez un lien hypertexte provenant d’un autre site ou d’une application Web, vérifiez qu’il ne contient pas de fautes de frappe. Parfois, l’hyperlien peut être mal saisi ou périmé, ce qui déclenche l’erreur 401.

Pour obtenir l’URL correcte, essayez d’accéder aux ressources restreintes en vous rendant sur la page d’accueil du site Web et en naviguant manuellement jusqu’à la page problématique. Vous pouvez également essayer de rechercher la page sur Google.

Clarifier les problèmes de l’utilisateur

Nous allons maintenant passer en revue quelques problèmes courants de l’utilisateur qui peuvent causer l’erreur 401 et comment les résoudre.

Les étapes de dépannage suivantes sont destinées aux utilisateurs qui ne peuvent pas accéder à une page Web spécifique alors que d’autres le peuvent. Toutefois, si vous êtes convaincu que l’erreur 401 apparaît également à toutes les autres personnes qui tentent d’accéder à la page, passez à la troisième méthode.

Avant d’essayer les étapes de dépannage suivantes, essayez de recharger la page et voyez si cela résout le problème. Parfois, une page mal chargée peut être à l’origine du code d’erreur 401.

Effacer le cache et les cookies du navigateur

Le cache et les cookies du navigateur améliorent l’expérience en ligne, notamment en ce qui concerne la vitesse de chargement et la personnalisation. Toutefois, dans certains cas, ils peuvent provoquer l’erreur 401.

Les cookies et le cache du navigateur sont enregistrés dans la mémoire interne de votre appareil. Le cache enregistre les « actifs statiques » d’un site Web, c’est-à-dire les données qui ne changent généralement pas lors de visites répétées. Cela permet au navigateur de précharger certaines ressources de la version active du site Web, ce qui réduit le temps de chargement.

Les cookies, quant à eux, sont des éléments de données qui mémorisent des informations sur l’appareil et le comportement de l’utilisateur. De nombreux sites web utilisent les cookies pour stocker les détails d’authentification des utilisateurs.

Par exemple, rester connecté sur un site web spécifique est possible grâce aux cookies.

Malheureusement, le cache et les cookies du navigateur peuvent être corrompus, ce qui entraîne un échec de l’authentification du serveur web. Il est également possible que le cache et les cookies actuels soient obsolètes et nécessitent un rafraîchissement manuel.

Pour effacer le cache et les cookies de votre navigateur, il suffit d’aller dans les paramètres de ce dernier et de trouver l’option permettant de les effacer. Si vous utilisez Google Chrome, suivez ces étapes :

  1. Cliquez sur l’icône de menu à trois points dans le coin supérieur droit.
  2. Allez dans Paramètres -> Confidentialité et sécurité -> Effacer les données de navigation.

3. Dans le menu déroulant Plage de temps, sélectionnez Toutes les données. Ensuite, cochez Cookies et autres données du site et Images et fichiers en cache.

4. Sélectionnez Effacer les données.

Vider le cache DNS

Outre le cache et les cookies du navigateur, les enregistrements DNS sont également stockés localement sur votre appareil.

Les données contenues dans le cache DNS permettent à votre appareil de faire correspondre les URL à leurs adresses IP plus rapidement, ce qui réduit les temps de chargement. Cependant, contrairement au cache et aux cookies du navigateur, le cache DNS fonctionne au niveau du système.

Bien que rare, une erreur de DNS peut entraîner le code de statut 401 HTTP. Le cache DNS peut être obsolète et contenir des URL et des adresses IP incorrectes.

La purge de votre DNS effacera les enregistrements DNS existants de votre appareil, le forçant à faire une toute nouvelle demande et à réauthentifier les URL.

Voici comment vider votre cache DNS sous Windows :

  1. Sur votre bureau, allez dans la barre de recherche et tapez « Command Prompt« .

2. Ouvrez l’invite de commande (Commande Prompt).

3. Tapez la commande « ipconfig/flushdns » et appuyez sur Entrée. En cas de succès, vous verrez le message « Successfully flush the DNS Resolver Cache ».

3. Vérifier les informations d’authentification

Le code d’erreur 401 Unauthorized peut apparaître lorsque vous essayez d’accéder à une ressource verrouillée, telle qu’une page protégée par un mot de passe, avec des informations d’authentification non valides. En conséquence, vous ne pourrez pas ouvrir la page.

Vérifiez que vous êtes connecté avec un ID utilisateur et un mot de passe valides. Si vous êtes sûr d’avoir saisi les détails correctement, essayez de changer le mot de passe.

Si vous avez des difficultés à accéder à un site WordPress protégé par un mot de passe, essayez de réinitialiser votre mot de passe WordPress.

4.Désactiver la protection par mot de passe

Si vous êtes un webmaster et que vous essayez de résoudre l’erreur 401, il est utile de désactiver temporairement la protection par mot de passe de la section problématique de votre site Web.

Si vous avez activé la protection par mot de passe à l’aide des fichiers .htaccess et .htpasswd, suivez ces étapes pour la désactiver :

  1. Allez dans le gestionnaire de fichiers de votre compte d’hébergement.
  2. Ouvrez le répertoire du site Web protégé par un mot de passe.
  3. Trouvez le fichier .htaccess que vous avez créé lorsque vous avez activé la protection par mot de passe en premier lieu. Son contenu doit ressembler à ceci:
AuthType Basic
AuthName "Your authorization required message."
AuthUserFile /path/to/.htpasswd
require valid-user

4. Sauvegardez le contenu du fichier .htaccess au cas où vous voudriez réactiver la protection par mot de passe à l’avenir.

5. Supprimez le fichier .htaccess du répertoire.

6. Trouvez l’emplacement secret du fichier .htpasswd, sauvegardez-le et supprimez-le également.

hPanel possède une fonction conviviale qui permet aux utilisateurs de Hostinger de gérer des répertoires de sites Web protégés par mot de passe.

5. Dépanner le code

Parfois, l’erreur 401 n’est pas causée par un problème côté client – il peut y avoir un problème avec le serveur Web.

Utilisez les méthodes suivantes pour vérifier si le problème est causé par une erreur de serveur, surtout si vous êtes l’administrateur du site Web de la page problématique.

En-tête WWW-Authenticate

Commencez par vérifier l’absence d’erreurs dans l’en-tête WWW-Authenticate du site.

Selon l’IETF, un serveur générant une réponse 401 (non autorisée) doit envoyer un champ d’en-tête WWW-Authenticate contenant au moins un défi applicable à la ressource cible.

Cet en-tête de réponse détermine la méthode d’authentification que le navigateur web doit suivre pour accéder à une page spécifique. Le fait de savoir quelle réponse l’en-tête envoie et quelle méthode d’authentification est utilisée permet de déterminer le problème.

Pour vérifier l’origine de l’erreur 401 non autorisée dans un en-tête WWW-Authenticate, procédez comme suit :

  1. Accédez à la page qui génère le code d’erreur 401. Si vous utilisez Chrome, cliquez dessus avec le bouton droit de la souris et sélectionnez Inspecter ou appuyez sur Ctrl+Shift+J pour ouvrir la console du développeur.
  2. Ouvrez l’onglet Réseau, puis rechargez la page. Cliquez sur l’entrée présentant l’état d’erreur 401.

3. Ouvrez l’onglet En-têtes. Trouvez l’entrée WWW-Authenticate dans la section En-têtes de réponse. Elle indique la méthode d’authentification que le serveur applique pour permettre l’accès au contenu.

4. Consultez le registre des schémas d’authentification HTTP pour connaître la méthode d’authentification de la page. Dans ce cas, la page utilise la méthode d’authentification de base, ce qui signifie qu’elle ne requiert que des informations d’identification standard.

Désactiver les plugins, modules et thèmes

Si vous rencontrez le code d’erreur 401 en tant qu’administrateur du site Web, vous pouvez identifier sa cause en désactivant les plugins, modules et thèmes que vous avez installés sur votre site Web.

Malheureusement, quel que soit le CMS que vous utilisez – WordPress, Prestashop ou Magento – ces éléments de code supplémentaires peuvent causer des problèmes sur votre site Web, notamment l’erreur 401 non autorisée.

Nous allons utiliser WordPress comme exemple. Si vous avez un site WordPress et que vous pouvez toujours accéder à son tableau de bord d’administration, il vous sera facile de changer votre thème pour celui par défaut et de désactiver tous vos plugins en même temps.

Pour rétablir le thème par défaut, il suffit d’aller dans Apparence -> Thèmes et d’activer le thème par défaut.

Pour désactiver tous les plugins WordPress en même temps, allez dans Plugins -> Installed Plugins. Sélectionnez en vrac tous les plugins, choisissez Désactiver dans le menu déroulant et cliquez sur Appliquer.

Le processus de modification de votre modèle de conception et de désactivation des modules devrait être similaire à celui de tout autre tableau de bord CMS.

Toutefois, si vous n’avez pas accès à votre tableau de bord d’administration WordPress, vous pouvez désactiver vos plugins WordPress en ouvrant le gestionnaire de fichiers de votre compte d’hébergement et en renommant le dossier Plugins. Les utilisateurs de Hostinger peuvent gérer leurs plugins directement depuis le hPanel.

De même, vous pouvez modifier votre thème WordPress sans ouvrir le tableau de bord d’administration en apportant des modifications aux fichiers via le gestionnaire de fichiers et phpMyAdmin.

Comparaison entre l’erreur 401 et l’erreur 403

Le code d’erreur 401 apparaît lorsque le navigateur web du client ne parvient pas à recevoir les ressources d’un serveur web en raison d’un manque d’informations d’authentification ou d’informations non valides.

D’autre part, l’erreur 403 Forbidden indique que le serveur a reçu la demande mais ne permet pas l’accès à une partie spécifique du site web.

Des informations de connexion incorrectes sont la cause la plus courante de l’erreur 401, tandis que des niveaux d’accès insuffisants déclenchent l’erreur 403 interdite. Un exemple serait un site WordPress avec une fonction d’adhésion empêchant les utilisateurs ayant un « rôle de visiteur » d’accéder au contenu réservé aux membres.

Le géoblocage peut également entraîner la réponse d’état d’erreur client 403. Le serveur Web peut restreindre l’accès aux adresses IP provenant de pays ou de régions spécifiques.

Voici d’autres variantes du code d’état HTTP 403 que vous pouvez rencontrer :

  • 403 Forbidden
  • Interdit : vous n’avez pas le droit d’accéder à [répertoire] sur ce serveur.
  • Accès refusé : vous n’avez pas l’autorisation d’accéder à

Autres erreurs 4xx

Outre l’erreur 401, vous pouvez rencontrer d’autres codes d’état 4xx. Si c’est le cas, consultez les guides suivants où nous expliquons leurs causes et comment les corriger :

Conclusion

L’erreur HTTP 401 se produit lorsque la demande du navigateur au serveur ne contient pas d’informations d’authentification valides. Bien qu’elle soit le plus souvent causée par un problème côté client facile à résoudre, elle peut également provenir d’une erreur du serveur.

Dans ce guide, nous avons passé en revue cinq méthodes pour résoudre le code d’erreur 401 non autorisé :

  1. Confirmez l’exactitude de l’URL – revérifiez l’URL au cas où elle serait mal orthographiée ou périmée.
  2. Supprimez les problèmes de l’utilisateur – effacez le cache et les cookies du navigateur pour trouver une solution éventuelle. Si cela échoue, essayez de vider votre cache DNS.
  3. Vérifiez les informations d’authentification – assurez-vous que vous avez saisi un nom d’utilisateur et un mot de passe valides. Si le problème persiste, essayez de réinitialiser le mot de passe.
  4. Désactivez la protection par mot de passe – si vous rencontrez ce problème en tant qu’administrateur du site Web, essayez de désactiver temporairement la protection par mot de passe de la section problématique en supprimant les fichiers .htaccess et .htpasswd.
  5. Dépannez le code – vérifiez l’en-tête WWW-Authenticate et essayez de désactiver les plugins, modules ou thèmes problématiques.

Nous espérons que les informations contenues dans cet article vous ont aidé à corriger l’erreur 401. Si vous avez des questions ou des conseils, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire dans la section ci-dessous.

Author
L'auteur

Fatima Zahra

Fatima Zahra est une passionnée du marketing digital et de l'IT, elle fait partie de l'équipe du contenu de notre site web pour apporter à nos chers internautes une meilleure expérience client. Ses passes- temps impliquent le blogging et l'apprentissage des langues pour se connecter véritablement au cœur avec les autres.