Revue Historique : Démocratiser l’Histoire

Revue Historique : Démocratiser l’Histoire

L’écriture historique a longtemps été un domaine presque exclusivement réservé aux historiens et aux personnes d’autorité. C’est ce qui a incité Augustin Remond à créer la Revue Histoire.

Revue Histoire est un site web qui offre un espace aux étudiants et aux passionnés pour écrire sur l’histoire. Il invite les gens à examiner le passé à travers un prisme moderne et populaire, éduquant les lecteurs et leur fournissant les compétences nécessaires pour analyser les faits et prendre des décisions éclairées.

Étant donné que le public principal du site parle français, Augustin héberge le site sur le centre de données de Hostinger en France. Ainsi, Revue Histoire offre les meilleures performances à ses visiteurs tout en simplifiant la gestion du site.

Pour le lecteur et l’écrivain

Augustin était étudiant diplômé en Histoire à l’Université d’Angers. Avec de l’expérience préalable dans la création de sites web, il a lancé un projet appelé NoTimeStore au début de la pandémie de Covid-19 avec ses camarades de classe.

L’objectif était de partager du contenu académique de manière accessible et de rester occupé pendant le confinement.

Au fil du temps, les amis d’Augustin ont pris des chemins différents, mettant le projet en pause. Mais après avoir terminé ses études, Augustin a décidé de relancer le site, car il voyait une demande pour du contenu historique.

Au départ, il ne s’attendait à pas grand-chose. Il voulait simplement mettre à l’épreuve ses compétences en gestion d’équipe et remettre en question l’idée selon laquelle seuls les experts devraient rédiger des articles historiques. Finalement, il a réussi à inspirer les gens à s’impliquer dans l’écriture historique.

« L’objectif est d’éduquer les lecteurs et de les aider à devenir imperméables à de belles idées complètement fausses », explique-t-il. « Revue Histoire fournit des ressources sur l’écriture historique, afin que les gens puissent apprendre à rédiger des articles historiques de qualité. »

L’équipe est ouverte – n’importe qui peut postuler pour devenir rédacteur ou éditeur via le site web. Cela va dans le même sens que le principe de « Démocratisation de la Publication » de WordPress – la plateforme qu’Augustin a utilisée pour construire le site de Revue Histoire.

L’histoire pour tous

Au moment de la rédaction de cet article, 23 bénévoles contribuent à Revue Histoire, avec Augustin supervisant le blog et agissant en tant que rédacteur en chef. Un autre bénévole l’aide à vérifier l’orthographe.

la page d'accueil du site de la Revue Histoire

Quand quelqu’un rejoint l’équipe, Augustin explique les règles et la méthodologie pour qu’ils puissent suivre les mêmes normes de qualité. Cela inclut leur familiarisation avec WordPress, le référencement (SEO) et les directives d’écriture de Revue Histoire. Ensuite, il leur fournit des retours sur leurs articles.

Tous ces efforts aboutissent à un contenu du site web rigoureusement documenté, avec des licences de médias appropriées et des sources bibliographiques en place.

La plupart des articles sont relativement courts, d’environ 750 à 1 000 mots. C’est parce qu’Augustin veut que le site soit une ressource fiable pour ceux qui veulent apprendre quelque chose facilement et rapidement.

De plus, les éditeurs actuels de Revue Histoire sont encore en phase d’apprentissage. Revue Histoire fonctionne sur une base non lucrative où tout le monde est bénévole, alors Augustin ne veut pas trop charger du côté de la production.

« L’idée est de former une communauté. Si vous voulez faire un article par mois, vous en faites un, si vous en voulez faire plus, vous en faites plus. Je n’oblige pas les gens – si vous rejoignez une communauté comme la nôtre, le but est simplement de participer », explique Augustin.

Il affirme que WordPress est excellent pour gérer l’accès des utilisateurs à un travail collectif comme celui-ci. En fait, c’est la nature entièrement personnalisable de WordPress et ses outils de collaboration intégrés qui l’ont poussé à choisir ce système de gestion de contenu après avoir essayé d’autres plateformes.

Optimiser le présent pour préserver le passé

De nos jours, Revue Histoire se concentre sur quatre sujets historiques moins connus : les chansons historiques, l’histoire des femmes, les photographies historiques et les lois sur l’avortement à travers le monde. L’équipe éditoriale présente le contenu dans un style facile à comprendre pour attirer davantage de lecteurs.

« Pour apporter une valeur ajoutée, nous synthétisons les informations disponibles en ligne avec ce qui ne peut être trouvé que dans les livres. Cela nous différencie des autres sites web d’histoire », explique Augustin.

Il applique également des stratégies de référencement (SEO) pour augmenter le trafic.

« Je fais des recherches de mots clés avec Semrush. J’utilise aussi des outils Google comme la Search Console et Google Analytics pour suivre les principales mesures. En général, nous avons plus d’une centaine de clics par jour. »

Interrogé sur les principaux défis auxquels Revue Histoire a été confronté jusqu’à présent, Augustin se souvient quand une entreprise l’a accusé d’utiliser des images sous licence de manière incorrecte.

« Nous avons essayé d’utiliser autant que possible des images avec des licences Creative Commons, car cela permet le partage à des fins non lucratives. Mais cette situation m’a forcé à revoir les 600 images du site web, à attribuer la licence et les auteurs sur toutes les images, et à supprimer les photos considérées comme inutilisables », se souvient Augustin.

Médiathèque de la Revue Histoire

Avec le recul, Augustin voit plutôt cet incident comme une opportunité, car il a rendu l’équipe du site plus consciente et attentive aux problèmes de droits d’auteur.

« Cela m’a également poussé à faire davantage de recherches sur les droits d’auteur, ce qui m’a fait réaliser que leur demande était totalement abusive. J’ai tenu bon face à l’accusateur et tout s’est arrangé. »

Prêtes pour l’avenir du site

Un autre défi que Revue Histoire a dû surmonter était la gestion technique du site. Avec l’hébergeur web précédent, le site web tombait constamment en panne, et le service client n’était pas vraiment très utile.

De plus, la migration du serveur prenait énormément de temps. Avec tout cela en tête, Augustin cherchait un hébergeur web plus intuitif jusqu’à ce qu’il découvre Hostinger sur Instagram.

« Hostinger m’a fait gagner beaucoup de temps en gestion technique. Aujourd’hui, je ne rencontre plus les problèmes que j’aurais rencontrés auparavant. C’était assez fou », rit Augustin.

Récemment, Augustin est passé au nouveau serveur de Hostinger en France, optimisant encore plus la vitesse de son site et l’expérience utilisateur. Il apprécie également que le serveur ait été conçu dans une optique de durabilité – il est alimenté à 100 % par des énergies renouvelables.

« J’aime aussi la convivialité de hPanel. L’éditeur de fichiers est disponible directement dans le tableau de bord – je n’ai plus besoin d’ouvrir un client FTP. Tout est très intuitif. Certaines tâches ne nécessitent que quelques clics », ajoute-t-il.

Enfin, Augustin salue l’équipe du service client de Hostinger.

« Chaque fois que j’avais une question ou que je rencontrais un problème, ils répondaient rapidement et le résolvaient. Même lorsque cela prend du temps, ils sont toujours informatifs », dit-il. « Je peux dire que je suis un client ultra-satisfait. »

Où mène l’héritage

Augustin a de grands projets pour Revue Histoire. Tout d’abord, il souhaite intégrer une librairie en ligne sur le site. Ensuite, il vise à obtenir une plus grande reconnaissance. Revue Histoire a déjà été référencée par des publications plus importantes et par Wikipédia en tant que source fiable.

À court terme, son objectif est d’avoir 10 000 utilisateurs mensuels. Ensuite, il veut mieux monétiser le site afin de gagner suffisamment pour rémunérer les personnes chargées de le gérer.

Enfin, Augustin aspire à créer un magazine imprimé.

« Je voulais une version papier très limitée de Revue Histoire. Mais le site web restera toujours la principale attraction, car sans lui, le projet n’existe pas. »

Author
The author

Zakariae Mellouk

Zack fait partie de l'équipe de localisation de Hostinger, il est également un enthousiaste et un contributeur de WordPress. Tenir au courant des dernières nouvelles et mises à jour de WordPress est sa spécialité, et partager ses connaissances pour aider les gens à créer des sites web performants est sa priorité.