WordPress

Installer et utiliser WP-CLI pour gérer son blog WordPress

Installer et utiliser WP-CLI pour gérer son blog WordPress

Introduction

WP-CLI est un outil qui vous permet d’administrer votre WordPress via une interface en ligne de commande. Vous pouvez exécuter des fonctions standard, telles que les installations de plug-in, mais aussi commandes qui ne sont pas prises en charge par le back-end WordPress standard. Le plus grand avantage de WP-CLI est le temps qu’il vous permet de gagner lorsque vous installez, configurez ou maintenez des sites Web WordPress. Si vous avez plusieurs sites, vous n’avez plus besoin de vous connecter à chacun pour vous occuper des tâches de base et les commandes WP-CLI peuvent également être automatisées.

Ce dont vous aurez besoin

Avant d’installer WP-CLI, assurez vous d’avoir les éléments suivants:

  • Accès à une interface de ligne de commande

Étape 1 – Installation de WP-CLI

Sur l’hébergement mutualisé Hostinger WP-CLI est déjà installé. Ainsi, il vous suffit de vous connecter à votre compte via SSH pour l’utiliser.

Si vous souhaitez installer WP-CLI sur un VPS ou sur un système Linux local, procédez comme suit:

  1. Téléchargez l’outil WP-CLI sur Github avec la commande suivante:
  2. Vérifiez qu’il a bien été téléchargé avec cette commande:
  3. Maintenant , vous devez définir wp-cli.phar comme un fichier exécutable :
  4. Pour finaliser l’installation, déplacez WP-CLI dans son emplacement final:

Maintenant que WP-CLI est installé, vous pouvez commencer à travailler avec votre contenu WordPress et vos fichiers via la ligne de commande.

Étape 2 – Comprendre les commandes WP-CLI

WP-CLI est un outil simple si vous connaissez déjà les environnements en ligne de commande. Vous avez la possibilité de contrôler votre blog grâce à des commandes, ce qui est souvent plus rapide que de passer par le panneau d’administration de WordPress et de cliquer sur les différentes options. Vous avez également la possibilité d’exécuter des scripts pour lancer des processus simplifiés.

WP-CLI est livré avec un certain nombre de commandes inbuilt. Et la liste des commandes WP-CLI disponibles peut être étendue en installant des plugins qui prennent en charge WP-CLI. Vous pouvez voir la liste des plugins WP-CLI avec ces commandes ici. Jetons un coup d’oeil à quelques commandes WP-CLI de base:

La commande ci-dessous vous montre la version de WP-CLI:

Exemple de sortie:

Pour accéder à la liste des commandes WP-CLI et à la documentation :

Exemple de sortie:

Pour quitter la page d’aide de WP-CLI, appuyez sur le bouton Q de votre clavier.

Vous pouvez également avoir une page de documentation distincte pour chaque commande WP-CLI. Par exemple, si vous voulez en savoir plus sur la commande comment, entrez:

Exemple de sortie:

Comme vous pouvez le voir dans la sortie, chaque commande WP-CLI comporte une liste de sous-commandes. Par exemple, pour obtenir le nombre de commentaires, nous pouvons utiliser la sous-commande suivante:

Et ce n’est pas fini, vous pouvez aller encore plus loin et voir la page de documentation pour la sous-commande d’une commande comme ceci:

Exemple de sortie:

Cheat Sheet des commandes WP-CLI

Si c’est la première fois que vous utilisez WP-CLI, cette cheat sheet vous sera utile. Il y a toutes les commandes officielles de WP-CLI avec des exemples et des paramètres globaux pour WP-CLI.

wp cli commandes cheat sheet

Étape 3 – Utilisation de WP-CLI pour installer WordPress

Vous pouvez gérer le processus complet d’installation de WordPress via WP-CLI. Cependant, vous devez créer une base de données MySQL pour votre blog avant de continuer. Chez Hostinger, la base de données MySQL peut être créée dans la section Panneau de configuration -> bases de données MySQL .

Si vous utilisez WP-CLI sur VPS ou sur un système local, procédez comme suit pour créer une nouvelle base de données MySQL:

  1. Connectez-vous à MySQL:
  2. Créez une base de données pour votre installation WordPress:
  3. Configurez le nom d’utilisateur et le mot de passe de la base de données:
  4. Téléchargez les fichiers d’installation de WordPress:

Une fois la base de données MySQL prête, vous pouvez procéder à l’installation de WordPress. Tout d’abord, vous devez télécharger la version la plus récente de WordPress. Vous pouvez le faire en exécutant:

Exemple de sortie:

IMPORTANT: assurez-vous que vous êtes dans le bon répertoire avant d’exécuter cette commande. Généralement , tous les fichiers de votre site Web sont dans public_html . Vous pouvez voir le répertoire dans lequel vous vous trouvez en exécutant la commande pwd .

Une fois le téléchargement terminé, visitez votre site Web. Vous verrez le formulaire d’installation WordPress standard. Bien sûr, vous pouvez remplir toutes les valeurs requises à l’aide d’un navigateur Web. Mais comme WP-CLI est installé, il sera plus facile de le faire en ligne de commande.

wordpress isntallation 1

Nous utiliserons la commande wp core pour ajouter les informations de base de données MySQL à WordPress:

  • Dbname – Le nom de la base de données MySQL.
  • Dbuser – Votre nom d’ utilisateur sur la base de données MySQL.
  • Dbpass – Votre mot de passe utilisateur MySQL.
  • Dbhost – Le nom d’hôte du serveur MySQL.
  • Dbprefix – préfixe de table de base de données MySQL. Vous pouvez laisser wp_ ou le changer pour plus de sécurité.

Comme vous pouvez le voir, les informations d’identification MySQL peuvent être transmises à l’aide de wp core config. Si vous avez saisi les informations de connexion à MySQL correctement, WP-CLI va générer le fichier wp-config.php :

Exemple de sortie:

Maintenant, si vous visitez votre site WordPress à nouveau, vous remarquerez qu’il demande d’entrer quelques informations supplémentaires.

wordpress installation 2

Nous allons utiliser la même commande wp core pour ajouter ces informations et compléter l’installation de WordPress:

Exemple de sortie:

wordpress accueil

Étape 4 – Utilisation de WP-CLI pour installer et gérer les thèmes WordPress

Dans cette section, vous apprendrez à utiliser WP-CLI pour installer des thèmes WordPress. Commençons par énumérer les thèmes déjà installés:

Exemple de sortie:

En regardant en dessous de status, nous pouvons voir que le thème actif actuel est twentyseventeen. Disons que nous voudrions activer twentyfifteen:

Exemple de sortie:

Vous pouvez même utiliser WP-CLI pour rechercher de nouveaux thèmes dans le répertoire des thèmes WordPress officiel. Pour rechercher un thème avec support bootstrap:

Exemple de sortie:

Vous ne pouvez pas en savoir beaucoup sur un thème à partir de son nom seulement, mais ultrabootstrap sonne bien et a une cote de 100. Pour installer et activer le thème utilisez:

Exemple de sortie:

Voici à quoi notre WordPress ressemble avec le nouveau thème activé:

ultrabootstrap

Vous pouvez également spécifier le chemin d’une archive zip d’un thème WordPress si vous l’avez sur votre compte d’hébergement. Cette commande fonctionne également avec les URL.

Étape 5 – Utilisation de WP-CLI pour installer et gérer les plugins WordPress

Tout comme les thèmes, les plugins peuvent être installés et gérés à l’aide de WP-CLI. Pour lister les plugins déjà installés, utilisez:

Exemple de sortie:

Comme vous pouvez le voir, nous n’avons pas beaucoup de plugins. Installons un plugin de formulaire de contact pour notre blog WordPress.

Tout d’abord, recherchez dans le répertoire de plugins le plugin contact form 7:

Exemple de sortie:

Contact form 7 est le premier de la liste. Nous allons l’installer et l’activer, car c’est un excellent plugin pour créer des formulaires de contact légers:

Exemple de sortie:

Comme pour les thèmes, les plugins peuvent être installés à partir d’une archive zip et d’une URL.

Pour supprimer un plugin changer install en delete :

Exemple de sortie:

Étape 6 – Utilisation de WP-CLI pour mettre à jour WordPress

Mettre à jour WordPress avec WP-CLI est un processus en deux étapes, car vous devez mettre à jour les fichiers WordPress et la base de données afin de terminer ce processus.

Commencez par mettre à jour les fichiers core de WordPress:

Exemple de sortie:

Exécutez la commande ci-dessous pour vérifier l’installation et, si nécessaire, mettre à jour la base de données vers la bonne version :

Exemple de sortie:

Pour mettre à jour les thèmes WordPress et les plugins avec WP-CLI, changez core par thème ou plugin. -ce paramètre est utilisé pour mettre à jour tous les thèmes / plugins installés, mais vous pouvez le modifier à un thème / plugin spécifique si nécessaire:

Pour les thèmes:

Pour les plugins:

Étape 7 – Utilisation de WP-CLI pour gérer le contenu

Articles

WP-CLI offre plusieurs façons de gérer votre contenu via la ligne de commande. Oui, ce n’est peut ne pas être très confortable d’écrire dans le terminal, mais pour vous apprendre comment faire tout de même, voyons comment créer et gérer le contenu avec WP-CLI.

Pour voir la liste de tous les articles, utilisez:

Exemple de sortie:

Comme vous pouvez le voir, nous n’avons qu’un seul post – Hello world ! . L’ID de cet article est 1. Nous pouvons le supprimer avec:

Exemple de sortie:

Pour créer un nouvel article, utilisez:

Cette commande ouvrira l’éditeur de texte vim . Entrez le contenu que vous voulez et quittez vim en appuyant sur la touche ECHAP , en entrant :wq et en appuyant sur ENTREE .

creer post wp-cli

Il est également possible de créer un nouvel article et d’importer du contenu directement depuis un fichier .txt :

En dehors de la création d’articles avec WP-CLI, vous pouvez simplement les générer. Cette fonctionnalité est utile si vous voulez tester la façon dont votre site WordPress fonctionne avec beaucoup d’articles. Pour générer automatiquement 50 articles :

Médias

Avec WP-CLI, vous pouvez automatiser le processus d’importation d’images. Disons que nous voulons importer toutes les images du dossier images_pour_site . Nous pouvons y parvenir en utilisant une seule commande:

Étape 9 – Utilisation de WP-CLI pour exporter / importer WordPress

Avec WP-CLI, vous pouvez facilement exporter ou importer le contenu d’une installation WordPress vers une autre. La commande suivante exportera les articles, les tags, les auteurs, les commentaires et les pièces jointes vers un fichier XML:

Exemple de sortie:

Disons que nous voulons importer le même fichier XML vers une autre instance de WordPress. Tout d’abord, nous devons installer le plugin wp-import :

Une fois l’installation terminée, nous pouvons procéder à l’importation. Nous allons créer un nouvel auteur en utilisant le paramètre -authors:

Exemple de sortie:

Étape 10 – Utilisation de WP-CLI pour gérer la base de données

Vous pouvez exécuter des requêtes SQL avec la commande wp db query . Par exemple, afin de voir tous les utilisateurs enregistrés sur WordPress :

Exemple de sortie:

Vous pouvez exécuter d’autres opérations utiles comme l’exportation. Cela générera un fichier de backup SQL de votre base de données WordPress:

Exemple de sortie:

Pour importer un fichier SQL dans la base de données WordPress, utilisez:

Exemple de sortie:

Étape 11 – Utilisation de WP-CLI pour rechercher et remplacer

Si vous avez déjà migré WordPress d’un site en local vers un site en ligne, vous savez à quel point les fonctions de recherche et de remplacement peuvent être utiles. Bien sûr, cela peut être fait en utilisant une requête SQL ou un plugin, mais avec WP-CLI cela peut être effectué avec une seule commande. Disons que nous avons changé notre nom de domaine de hostigner-tutoriels.com à hostinger-tutoriels.net et nous avons besoin de mettre à jour toutes les URL dans notre base de données WordPress.

Il est toujours recommandé de faire un «coup à vide» avant d’effectuer la recherche et le remplacement. Cela montrera combien d’instances seront modifiées:

Exemple de sortie:

Maintenant, pour effectuer une recherche et un remplacement avec WP-CLI, supprimez le paramètre -dry-run :

Exemple de sortie:

Conclusion

En dehors de ces commandes de base, WP-CLI peut être personnalisé avec des commandes tierces et avancées. Travailler avec WordPress est beaucoup plus facile lorsque vous n’avez plus besoin de cliquer sur chaque section dans le panneau d’administration. Si vous travaillez avec plusieurs sites WordPress, vous améliorerez votre productivité. Ce tutoriel vous donne les bases dont vous avez besoin pour gérer la plupart des tâches et fonctions courantes de WP-CLI.

J’espère vous avoir été utile et vous dis à très vite pour un prochain tutoriel !

Rejoignez des milliers d'abonnés du monde entier

et recevez des offres exclusives et tous les nouveaux tutoriels dans votre boîte mail

Please wait...

Merci de vous être inscrit !

Commencez à économiser dès maintenant !

Hébergement et nom de domaine tout-en-un à partir de

2
45
/mois